Première > Français > Langue > La néologie

LA NÉOLOGIE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Néologie

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Néologie : terme désignant la création de mots. Il existe plusieurs sortes de mots.

Il existe des mots simples, c’est-à-dire des mots venant d’autres langues. Il existe aussi les mots dérivés, c’est-à-dire les mots formés à partir d’un radical. Enfin, il existe des mots composés formés à partir de plusieurs mots associés.

 

I. Les mots simples

 

Certains mots viennent des langues anciennes comme le latin et le grec. Par exemple le mot « lavabo »  vient du verbe latin lavare qui signifie « laver ».

D’autres mots sont des emprunts à des langues étrangères comme la langue arabe ou la langue italienne. Par exemples, le mot « chiffre » vient de la langue arabe tandis que le mot « opéra » vient de l’italien.

 

II. Les mots dérivés

 

Les mots dérivés se forment à partir d’un radical en ajoutant un préfixe (avant) ou un suffixe (après) :

Préfixe anti- + radical fasciste, formant par exemple le terme « antifasciste ».

Radical caisse + suffixe -ette, formant par exemple le mot « caissette ».

 

Dans certains cas, un mot dérivé peut posséder un préfixe et un suffixe :

préfixe anti- + radical constitution + suffixe -ellement, pour former le mot « anticonstitutionnellement ».

 

Il faut néanmoins faire attention car les préfixes et les suffixes ont des nuances sémantiques.

Chaque préfixe ou suffixe a sa propre signification. Par exemple, le suffixe -in est une négation comme dans le mot « injuste ». -re signifie à nouveau comme dans le mot « revenir ».

Le suffixe -et ou -ette est un diminutif comme dans le mot « fillette ». Les suffixes -ard, -asse, -âtre sont péjoratifs comme dans le mot « blanchâtre ».

 

III. Les mots composés

 

Les mots composés peuvent se présenter sans trait d’union comme le mot « pomme de terre ».

Ces mots peuvent aussi être soudés comme le mot « portefeuille ».

Un mot composé peut également comporter un trait d’union comme le mot des « porte-manteaux ».