Première > Géopolitique et sciences politiques > S’informer : un regard critique sur les sources et modes de communication > Stage - L'information à l'heure d'internet

STAGE - L'INFORMATION À L'HEURE D'INTERNET

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

L'information à l'heure d'internet : une nécessaire adaptation des médias

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

II. Une nécessaire adaptation des médias

 

A. Déclin et mutation de la presse

Le déclin de la presse apparaît dès les années 1970 avec la généralisation de la télévision : beaucoup de titres de presse ont disparu comme France Soir. Des chercheurs américains ont montré que pratiquement 1800 titres de presse régionale et locale avaient disparu aux États-Unis au profit de quelques grands titres nationaux, ce qui a affaibli la démocratie locale citoyenne. La presse a dû aussi s’adapter à l’irruption d’Internet et proposer des supports numériques, c’est le cas du New York Times qui a développé une offre numérique à laquelle ont souscrit 4 millions d’Américains. Des journaux comme le Bild  (Allemagne) ou Le Monde (France) ont également réussi le tournant numérique. On pense aussi à l’apparition de nouveaux médias de presse dont l’offre est uniquement sur Internet. C’est le cas du journalisme d’investigation avec Rue89, Atlantico ou Mediapart en France, qui se rémunère par abonnement sur Internet.

 

B. A la télévision, l’information en continu

À la télévision, l’adaptation à la nouvelle donne s’est faite par le biais de la création de chaînes d’information en continu, modèle inventé notamment par CNN qui avait couvert en direct la guerre du Golfe en 1991. Ces chaînes se sont multipliées : c’est le cas notamment de BBCWorld news en 1995 ou de la chaîne qatarie Al Jazeera. En France, il faut attendre les années 2010 avec LCI ou BFM TV. Elles fonctionnent toutes sur le même modèle, une information en continue qui se focalise sur l’événement, ce qui parachève l’absence de recul critique et de débats de fond. Certains journalistes dénoncent cette absence d’analyse, et cette « éditorialisation de l’information » puisque la plupart de ces chaînes de télévision ont aussi leur plateforme numérique. L’ensemble de la sphère médiatique évolue donc en conséquence.

 

C. Le métier de journaliste en évolution

Le journalisme de métier est concurrencé par différentes sources et formats d’information. Une partie considérable de son activité consiste à traquer les « fake news » sur le web, faire du « fact checking », de la vérification des faits. Ces fausses informations peuvent être relayées involontairement mais aussi parfois en connaissance de cause par une partie des politiques. On pense ainsi à Donald Trump et sa dénonciation de l’ALENA ou des traités de libre-échange avec l’Europe et l’Asie. On pense plus particulièrement à la campagne britannique pour le Brexit qui s’est jouée en partie autour d’une « fake news » divulguée par Nigel Farage : l'association des dépenses effectuées pour les immigrés en Angleterre au déclin du National Health Service : l’argent donné aux migrants était soi-disant retiré aux Anglais et à leur système de soin. Cela s’est avéré faux. Cette utilisation délibérée de fausses informations, au service d’intérêts politiques personnels, est dénoncée par les journalistes qui cherchent à rétablir la vérité.