Première > SES > Science économique : marchés > L'offre et la demande sur un marché

L'OFFRE ET LA DEMANDE SUR UN MARCHÉ

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Chocs d'offre et chocs de demande

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

L’offre et la demande peuvent être affectées par des chocs économiques. Un choc est un événement subit et d’ampleur qui affecte les conditions de l’offre et/ou de la demande. Les conditions de l’offre sont par exemple une variation du prix des matières premières. Les conditions de la demande sont par exemple la baisse des revenus, un appauvrissement, une étude marketing qui révèlent les bienfaits d’un produit, etc.

Pour comprendre comment fonctionne un choc, il faut déterminer ce qui est affecté, l’offre ou la demande, le sens de l’impact, positif ou négatif, et la troisième question est l’évolution du prix d’équilibre et des quantités échangées.

 

I. Chocs de demande

 

 

A. Positif

Une étude marketing à fort impact révèle que le chocolat a des effets bénéfiques sur le vieillissement. Soit la situation d’équilibre de départ avec une quantité échangée Q1 et un prix d’équilibre P1. La révélation de l’étude fait augmenter la demande de chocolat. Il n’y a pas de raison que les conditions de l’offre évoluent. La courbe de demande se déplace : pour le même niveau de prix, les acheteurs sont prêts à consommer davantage. Elle rencontre donc la courbe d’offre à un autre point : le prix P2 augmente, ainsi que les quantités échangées Q2. 

 

B. Négatif

En cas de baisse de revenu, on peut avoir l’effet inverse, un choc de demande négatif. Pour le même niveau de prix, les consommateurs sont demandeurs d’une moindre quantité, la courbe se déplace donc dans un autre sens.

 

II. Chocs d’offre

 

 

Un choc d’offre est une modification des conditions de l’offre. En général, les chocs d’offre sont dus à une modification des prix des matières premières.

 

A. Négatif

Exemple, un choc pétrolier. Sur le marché de l’essence, la situation d’équilibre de départ est une quantité échangée Q1 et un prix d’équilibre P1. Les conditions d’échanges du pétrole deviennent plus difficiles. Le prix du pétrole augmente, donc pour le même prix, les offreurs sont prêts à vendre moins d’essence. La courbe d’offre se déplace, et rencontre la courbe de demande à un autre point. Les quantités échangées Q2 diminuent mais le prix P2 augmente. 

 

B. Positif

Au contraire, si les récoltes de blés sont exceptionnellement bonnes, la courbe d’offre peut se déplacer dans l’autre sens, avec des quantités échangées plus importantes et un prix diminué.