Première > SES > Science économique : monnaie et financement de l'économie > Stage - La création de la monnaie

STAGE - LA CRÉATION DE LA MONNAIE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Comment la monnaie est-elle créée ?

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

On dit qu’il y a création de monnaie lorsque de la monnaie nouvelle est dans la main d’agents économiques non financiers.

 

I. Qui crée la monnaie ?

 

Trois échelons pour la création monétaire :

1. Les banques centrales

2. Les banques de second rang (banques commerciales)

3. Les agents économiques non financiers

 

C’est seulement quand les agents économiques non financiers utilisent cette monnaie qu’il y a création de monnaie. La monnaie fiduciaire (pièces métalliques et billets) représente 10 % de la monnaie en circulation, la monnaie scripturale (écritures, cartes bleues, chèques) 90 %. Ce sont les banques commerciales qui créent la monnaie scripturale.

 

II. Comment cette création se passe-t-elle ?

 

Les banques créent de la monnaie en accordant des crédits. Ce ne sont pas les dépôts qui font les crédits comme on pourrait le penser initialement, mais les crédits qui font les dépôts, les banques créent de l’argent. Lorsque l’agent qui a obtenu le crédit dépense ce prêt, c’est là qu’il y a création monétaire avec la circulation de monnaie nouvelle.

L’échange de devises est aussi une création de monnaie, par exemple, une banque nationale crée de la monnaie nationale et détruit de la monnaie étrangère dans le cas d’une conversion de monnaie étrangère en monnaie nationale.

 

III. La monnaie peut-elle être détruite ?

 

La monnaie peut être détruite si on échange une monnaie contre et une autre, et surtout lorsque les agents économiques non financiers remboursent leurs emprunts. L’argent retourne à la banque et disparaît de la circulation, la monnaie est ainsi détruite.

 

 

La baignoire permet de représenter le stock de la masse monétaire en circulation, et les flux plus ou moins forts de création et de destruction de monnaie. L’importance de la masse monétaire en circulation dépend ainsi de l’intensité respective de ces deux flux.