Quatrième > Français > Grammaire > L'expression de l'opposition

L'EXPRESSION DE L'OPPOSITION

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

L'expression de l'opposition

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

L’opposition, en grammaire, est un conflit, une différence forte entre deux faits ou deux idées. Cette opposition s’exprime avec des mots qui appartiennent à différentes classes grammaticales.

 

I. Nature

 

Conjonctions (coordination, subordination), adverbes ou prépositions. Si ce sont des adverbes ou des prépositions, on peut avoir soit un mot, soit une suite de mots qui se finit par une préposition ou adverbe, dans ce cas, on les appelle locution prépositionnelle ou locution adverbiale.

 

II. Fonction

 

Complément circonstanciel d’opposition.

Exemple : « Je suis venue alors que tu étais déjà partie ». Ici, « alors que » est une des formules qui peut exprimer l’opposition. Il s’agit d’une conjonction de subordination, on la repère car il y a le « que ».

Souvent, quand on a « que », on est face à une conjonction de subordination, qui permet de construire une proposition subordonnée. « Alors que tu étais partie » constitue une proposition, car on a un verbe conjugué « étais », et elle commence par une conjonction de subordination. Toute cette proposition a la fonction de complément circonstanciel d’opposition.

 

III. Quels mots expriment l’opposition ?

 

Conjonctions : de coordination (par exemples « or » et « mais »), qui permettent de construire des phrases avec deux propositions coordonnées, qui ont la même valeur et sont indépendantes. On aussi les conjonctions de subordination, telles que « alors que, tandis que, sauf que », etc.

Adverbes ou locutions adverbiales : « pourtant, au contraire, toutefois ». Il peut y avoir des doutes dans la distribution entre les adverbes et les prépositions, il ne faut pas hésiter à consulter les dictionnaires ou grammaires pour savoir où classer les groupes de mots ou locutions.

Prépositions / locutions prépositionnelles / groupes prépositionnels : « contrairement à, au contraire de », car ils se finissent par des prépositions. Retenir comme prépositions : « a, de, par, pour ». Quand on a un groupe des mots qui se finit par une préposition, on peut le classer dans les locutions prépositionnelles ou prépositives.

Un exemple : « Au contraire de toi, j’ai confiance en l’avenir ».

« Au contraire de » est une locution prépositionnelle (elle finit par la préposition « de »). On peut isoler l’ensemble des mots qui sont avec cette locution prépositionnelle, « au contraire de toi », qui a la fonction de complément circonstanciel d’opposition. L’opposition est exprimée avec un outil qui est la préposition.