Quatrième > Français > Grammaire > Stage - Les reprises nominales et pronominales

STAGE - LES REPRISES NOMINALES ET PRONOMINALES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Les reprises pronominales

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Les reprises pronominales servent à éviter les répétitions, puisqu’on va devoir les corriger dans l’expression écrite pour améliorer le style et enrichir le vocabulaire.

 

I. Définition

 

Un pronom est un mot qui reprend un autre mot ou une suite de mots ; il sert à représenter ou reprendre autre chose donc permet de varier les mots qui sont utilisés.

Ces mots représentés ou repris sont les référents, ça nous permet de savoir qui remplace le pronom. Comme dans un match de foot, on a les remplaçants et les titulaires ; à un moment le remplaçant va rentrer sur le terrain : c’est le cas du pronom.

Les mots qui peuvent être remplacés par le pronom sont soit des noms propres (comme « Michel ») ou communs (comme « maison »), ou des adjectifs (comme « grand »). Ils peuvent aussi être une suite de mots comme le groupe nominal (le groupe nominal étant un nom auquel on ajoute un déterminant et peut être même un adjectif ou des expansions du nom), par exemple, « mon frère » ou « cette maison ». Ça peut aussi être un groupe prépositionnel, ce qui signifie une suite de mots dont le premier est une préposition, par exemple « de ma chambre ». Les prépositions les plus courantes sont « à, de, pour, par ». Une autre suite de mots qui peut être remplacée par un pronom est la proposition : un ensemble de mots dont le noyau est un verbe conjugué. Dans « la maison est grande », « être » est conjugué au présent de l’indicatif, il s’agit donc d’une proposition.

 

II. Types de pronoms

 

Le pronom peut être :

- Personnel : le pronom personnel est souvent sujet, parfois objet. Si c’est le sujet, les pronoms sont « je, tu, il/elle, nous, vous, elles/ils ». Les pronoms personnels objet sont « me, te, le, la, nous, vous, se, les », et puis on a aussi « moi, toi, lui, elle, nous, vous, les, eux ».

- Démonstratif : « celui-là, celui-ci, cela, ça, ceux-là ».

- Possessif : « le mien, le tien ». Il faut bien distinguer le pronom possessif de l’article possessif : « mon, ton ».

- Indéfini : « quelqu’un, quelque chose ».

- Interrogatif : « quoi, que, qui ? ».

 

Si l’on veut remplacer le terme « maison » dans la phrase « ma maison est tout près » on dit : « Ma maison est tout près. La tienne est plus loin ». Le terme que j’ai remplacé est « ta maison », qui n’apparaît pas immédiatement mais qui est supposé, est on a utilisé le pronom possessif.

Si on veut remplacer une proposition « la maison est grande », on peut dire « la maison est grande. Cela a beaucoup fait parler mes voisins » et on a donc remplacé toute la proposition par le déterminant démonstratif « cela ».

Pour le pronom personnel, « Mon frère est venu aujourd’hui. Il était venu avec des biscuits ». « Il » est le pronom personnel qui remplace « mon frère ».

 

III. Types de référents

 

Le référent peut être donné dans la même phrase, par exemple : « Mon frère est venu aujourd’hui, il m’a apporté des biscuits » est une seule phrase.

Le référent peut aussi être donné dans une autre phrase, par exemple dans : « Ma maison est grande. Cela… », on a un point et « cela » reprend la proposition précédente.

Les mots remplacés peuvent également être dans le contexte, c’est le cas pour l’exemple « Ma maison est proche. La tienne est plus loin », « la tienne » remplace « ta maison » qui n’est pas formulé dans la phrase précédente, ni dans la même phrase mais qui est donné par le contexte dans lequel on est en train de dire la phrase.