Quatrième > SVT > Le vivant et son évolution > La reproduction sexuée

LA REPRODUCTION SEXUÉE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

La reproduction des plantes à fleur

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. La fleur : organe sexuel

 

 

Dans la fleur, les organes sexuels mâle et femelle coexistent. L’organe sexuel femelle est le pistil, long tube au centre de la fleur. À la base du pistil, la partie boursouflée est l’ovaire qui contient l'ovule. Les organes sexuels mâles sont les étamines de la fleur, au bout desquels se trouvent des petits sacs de pollen jaunes. Certaines fleurs n’ont que les parties mâles, d’autres que les parties femelles mais pour beaucoup, les deux coexistent. L’individu avec les deux organes sexuels peut se reproduire tout seul si le grain de pollen atterrit sur le pistil.

En principe, les espèces évitent cette reproduction et préfèrent se reproduire avec d’autres individus, sauf que pour se reproduire avec d’autres, les grains de pollen doivent être transportés. Ils peuvent être transportés par le vent, mais aussi par des animaux, notamment les insectes pollinisateurs.

La fleur a la possibilité de sécréter du nectar, un liquide très sucré dont les insectes pollinisateurs raffolent. Ceux-ci vont aller chercher du nectar et, sans faire exprès, du pollen va se déposer sur ces insectes, et quand ils passent de fleur en fleur, le pollen peut alors se déposer sur le pistil de ces fleurs. Une autre possibilité est que la fleur sécrète des arômes imitant les odeurs d'excréments pour attirer les mouches qui vont alors transporter le pollen de fleur et fleur.

 

II. De la fleur au fruit

 

Si un grain de pollen se pose sur le pistil, un tube pollinique va croître. Ce tube grandit assez rapidement (environ 2 mm par heure) et va progresser pour aller jusqu’à l’ovule. On assiste alors à une fusion des cellules sexuelles : c'est la fécondation. Suite à cette fécondation, l’ovule va se transformer en graine et l’ovaire va grossir et se charger en sucre pour former le fruit. L’intérêt du chargement de l’ovaire en sucre est d’attirer certains animaux pour qu'ils puissent manger ce fruit et avaler les graines. Plus loin, ils rejetteront ces graines dans leurs excréments assurant ainsi le transport des graines.

 

III. Les graines

 

 

Dans une graine se trouvent un petit embryon appelé plantule, des racines, une tige, des petites feuilles, ainsi que des réserves assurant sa nutrition. Une fois la graine tombée au sol, la racine va croître afin de donner le nouveau végétal.

 

Conclusion

 

Tous ces phénomènes illustrent la reproduction sexuée de l’individu qu'est la plante à fleurs. Chez les végétaux, il existe aussi une reproduction asexuée.