Sixième > SVT > Les besoins en aliments de l'être humain > Alimentation et besoins de l'organisme

ALIMENTATION ET BESOINS DE L'ORGANISME

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Alimentation et besoins de l'organisme

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Manger n’est pas seulement une activité agréable, c’est aussi pour répondre à des besoins essentiels à l’organisme. L’alimentation est à l’homme ce qu’est le carburant à la voiture afin d’avancer. L’alimentation est le moyen, la source d’énergie, qui permet au corps humain de fonctionner.

 

I. Les besoins alimentaires

 

L’alimentation doit répondre à deux besoins essentiels :

- Le premier est constitutif, c’est-à-dire que les éléments faisant partie de l’alimentation sont essentiels pour se construire. Pour former la matière des tissus vivants du corps, inhérent à la croissance de l’enfant, il est essentiel de s’alimenter.

- Le second est d’ordre énergétique. En effet, il faut manger pour pouvoir être actif, que ce soit physiquement, pour le sport, pour s’amuser dans la cour de récréation, mais aussi intellectuellement, car travailler assis à un bureau demande également de l’énergie. Cette énergie, puisée dans l’alimentation, est mesurée à l’aide d’une unité particulière qu’on appelle la kilocalorie (kcal) ou le kilojoule (kJ). Un enfant de 12 ans a, en moyenne, besoin de 2 000 à 2 500 kcal par jour. Cette variation dépend de l’activité physique de l’enfant, mais également de la période de croissance dans laquelle il se trouve. Cette énergie est indiquée en règle générale sur les produits achetés au supermarché, cela permet ainsi d’avoir une idée de la consommation énergétique quotidienne.

 

II. Les familles alimentaires

 

Tous les aliments ne sont pas équivalents. Une pyramide a ainsi été créée afin de répertorier les différentes familles alimentaires et représenter la part de chaque famille d’aliment au sein d’une alimentation saine et équilibrée.

 

 

Au sommet se trouvent les glucides, soient les bonbons, les pâtisseries, les biscuits industriels. Les sucres rapides présents dans ces aliments permettent d’avoir de l’énergie tout de suite, mais une trop grande consommation de ces produits peut entraîner des problèmes liés à l’obésité et au surpoids.

Sous les glucides se trouvent les lipides, terme désignant les graisses, comme l’huile, le beurre, la crème. Comme les glucides, ces aliments sont utiles d’un point de vue énergétique, mais l’abus de leur consommation peut entraîner des problèmes de santé.

Au 3e étage de la pyramide se trouvent les protéines, soient le poisson, la viande et les œufs. Ces protéines sont importantes et ont un rôle différent par rapport aux deux premiers étages. Les protéines vont apporter des constituants, surtout en période de pleine croissance, pour pouvoir grandir et former de la matière organique des tissus.

Ensuite viennent les laitages (ils n’apparaissent pas toujours sur toutes les pyramides car étant constitués à la fois de protéines, de lipides et de glucides), soient le lait, les yaourts les fromages, qui ont un rôle constructeur de l’organisme.

On retrouve au 5e étage l’amidon qui compose les céréales, le pain, le riz et les pâtes. L’amidon permet d’apporter de l’énergie qui peut être stockée et réutilisée lors d’un effort physique par exemple.

Un autre étage très important, celui des fruits et des légumes frais. Si un fruit ou légume a été transformé, il n’est plus frais et perd ses principales qualités, ces produits ne font donc pas partie de cet étage de la pyramide. Les principales qualités des fruits et légumes frais sont leur riche teneur en fibres. Les fibres vont, dans un premier temps, aider au transit intestinal et à la digestion, mais sont aussi essentielles pour atteindre le sentiment de satiété, c’est-à-dire le fait d’avoir assez manger. Dans les fruits et légumes frais se trouvent aussi les vitamines, essentielles au corps humain. Le manque de vitamine C présente dans les fruits frais peut, par exemple, entraîner la perte des dents, ou parfois même la mort. Cela arrivait fréquemment aux marins, qui traversaient l’Atlantique et le Pacifique il y a des siècles, s’ils n’avaient pas suffisamment apportés de fruits secs à bord des bateaux.

Enfin, le socle de la pyramide, essentiel, est composé de l’eau, puisque sans elle, la vie est impossible. 

 

Remarque

Cette pyramide alimentaire est cependant à considérer avec précaution, car elle reste avant tout un outil qui permet de comprendre les familles alimentaires. Par exemple, un jus de fruit industriel acheté en supermarché ne rentre pas dans la famille des fruits et légumes frais car souvent, ces jus sont très transformés (des sucres et des lipides, exhausteurs de goût, vont être ajoutés), ce sont donc des aliments qu’il faut plutôt limiter dans la consommation quotidienne. Autre exemple, des légumes qu’on appelle les légumineuses, comme les pois chiches, les lentilles et le soja sont très riches en protéines et à ce titre, ils pourraient être classés dans cette dernière famille.

 

Bilan

 

Les apports alimentaires, que cela soit en termes de quantité d’énergie, à peu près 2 500 kilos calories par jour, qu’en termes de qualité nutritive, donc par rapport à la pyramide alimentaire, doivent être à l’équilibre avec les dépenses énergétiques liées à l’activité tant physique qu’intellectuelle.