Terminale > Histoire-Géographie > Multiplication des acteurs internationaux dans un monde bipolaire > Bipolarisation et émergence du Tiers monde

BIPOLARISATION ET ÉMERGENCE DU TIERS MONDE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Bipolarisation et émergence du Tiers monde

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. La guerre froide et le monde bipolaire

 

Bipolarisation : affrontement Est-Ouest de la Guerre froide. Il s’agit d’un affrontement bipolaire dans la mesure où il met face à face Washington et Moscou.

L’émergence du Tiers Monde, c’est l’autre phénomène de la période. Ce sont donc les deux grandes dynamiques politiques de l’après-guerre. Dans certains cas, ces deux dynamiques se combinent.

 

A. Deux modèles opposés

États-Unis et Union soviétique représentent deux modèles opposés. Les États-Unis sont la patrie du capitalisme libéral et de la démocratie tandis que l’Union soviétique est le pays du communisme et de la collectivisation et d’une certaine dureté politique.

Les deux modèles ont été alliés pour des raisons de circonstance durant la Seconde Guerre mondiale mais l’alliance vole en éclat avec la défaite de l’Allemagne et quand des nouvelles difficultés apparaissent après 1945.

Les deux grands sont dans une sorte de dynamique d’expansion. Les États-Unis retrouvent cette vieille idée de destinée manifeste qui leur commande de s’intéresser aux affaires du monde et notamment de protéger le monde dit « libre » face au communisme, comme le monde européen occidental. Les Soviétiques, eux, veulent garantir leur sécurité et assurer à leur frontière ce qu’ils appellent un glacis protecteur, c’est-à-dire un ensemble de pays alliés ou amis, ou forcés de l’être, pour protéger l’Union soviétique de ses ennemis de l’Ouest.

Ces deux pays sont en position de force après la Seconde Guerre mondiale puisque l’un et l’autre peuvent être considérés comme les grands vainqueurs du nazisme. 

 

B. Deux blocs

Cet affrontement conduit à la coexistence de deux blocs pendant toute la Guerre froide. C’est le Plan Marshall, après le discours du général du même nom, le 5 juin 1947, qui est mis en place en 1948 en Europe occidentale et qui acte la division de l’Europe en deux par un rideau de fer avec une Europe occidentale alliée des États-Unis et une Europe orientale contrainte de subir la domination de l’Union soviétique.

 

C. Entre crises et détente

Il y a des moments de crise et de détente durant ce laps de temps. Une crise est au programme et doit être approfondie. Il s’agit de la crise des missiles de Cuba en octobre 1962.

Cette crise donne naissance à une nouvelle période que l’on appelle la Détente qui commence juste après (1962-1975). Il s’agit d’une période d’assouplissement entre Moscou et Washington, surtout dans la perspective d’éviter une troisième guerre mondiale.

 

II. L’émergence du Tiers Monde

 

Un troisième acteur des relations internationales émerge, il s’agit du Tiers Monde.

 

A. La décolonisation

Le Tiers Monde procède principalement, mais pas uniquement, de la décolonisation.

On voit comment la décolonisation procède dans les années d’après-guerre. On constate qu’elle commence plutôt en Asie. Le Royaume-Uni, qui exerçait une emprise coloniale sur l’Inde, consent à l’indépendance de l’Inde en 1947. Dans la foulée, d’autres territoires asiatiques deviennent indépendants, comme l’Indonésie en 1949. Ensuite la problématique se déplace vers l’Afrique. Des États d’Afrique du Nord sont décolonisés, parfois de manière précoce comme l’Égypte avant la SGm, le Maroc et la Tunisie en 1955 et 1956.

Il faut toutefois attendre les années 1960 pour voir l’ensemble du continent africain libéré de la tutelle coloniale.

Il faut s’intéresser aux guerres d’Indochine et du Vietnam, qui parcourent toute la période étudiée ici. L’Indochine, qui est en partie l’ancien Vietnam, la guerre française, qui dure jusqu’en 1954 et la guerre américaine qui dure ensuite jusqu’en 1975. Les deux problématiques de la Guerre froide et de la décolonisation se rejoignent dans le cas vietnamien qui concerne dans un premier temps la France puis les États-Unis.

 

B. Comment s’affirmer ?

Comment s’affirmer et perturber cet ordre bipolaire qui est mis en place après 1945 ? C’est le sens de l’expression Tiers Monde. C’est le troisième monde, qui n’entend pas s’aligner, ni sur Washington, ni sur Moscou mais qui crée une troisième voie.

C’est à la conférence de Bandung, en avril 1955, que le Tiers Monde se met à exister, que l’opinion publique en prend conscience.

 

C. Difficultés des États post-coloniaux

Ce Tiers Monde a beaucoup de difficultés à s’affirmer, parce qu’il est formé de pays extrêmement différents avec des projets et des destins différents. La Chine aurait bien pris la tête de ce Tiers Monde mais cette idée ne tient pas politiquement. Il se transforme en un concept de nature plutôt économique qui va évoquer le groupe des pays qui sont en sous-développement et qui demanderont, à partir des années 1970, un nouvel ordre économique international.

Il faut étudier également l’année 68 dans le monde. Ces mouvements de contestations qui ont marqué le monde, et surtout le monde occidental, aux États-Unis, en France mais aussi de l’autre côté du rideau de fer avec le printemps de Prague en 1968. Ces mouvements révèlent une contestation interne à l’intérieur des blocs de certains des partenaires qui contestent la domination américaine à l’Ouest c’est le sens des évènements de Mai 68 en France ou la tutelle soviétique à l’est avec le printemps de Prague.

 

Conclusion

 

Cet ordre bipolaire a pu paraître fragilisé, à un moment, car il était d’une part contesté de l’intérieur avec les mouvements de 1968 et de l’extérieur par l’émergence du Tiers Monde. Finalement, il semblerait que la Guerre froide a bel et bien été avant tout un affrontement bipolaire, comme en témoigne sa conclusion, c’est-à-dire un accord signé entre Reagan et Gorbatchev en 1987.