Terminale > Histoire-Géographie > Puissances et tensions dans le monde > Annale - Étude de deux documents : La présence des États-Unis au Proche et au Moyen-Orient

ANNALE - ÉTUDE DE DEUX DOCUMENTS : LA PRÉSENCE DES ÉTATS-UNIS AU PROCHE ET AU MOYEN-ORIENT

Exercice d'application


Puissances et tensions dans le monde

  • Exercice : Étude critique de deux documents - Annale Bac

    Sujet - La présence des États-Unis au Proche et au Moyen-Orient en 1945 et en 1991

    Consigne : Après avoir rappelé le contexte des documents, montrez dans quelle mesure ils rendent compte de la présence des États-Unis au Proche et au Moyen-Orient en 1945 et en 1991. Portez un regard critique sur la phrase soulignée dans le document 2.

     

    DOCUMENT 1 - Le rapprochement entre les États-Unis et l’Arabie saoudite en 1945

     f1c56bde9a223603120fdf4c49f6f0b76538b35d.png

    Sur le bateau américain « Quincy », le roi d’Arabie saoudite Abdoul Aziz Al-Saoud rencontre le président américain F.D. Roosevelt le 14 février 1945 sur le Grand Lac amer (Égypte).

    Source : Archives U.S. Navy.

     

    DOCUMENT 2 - Extrait du discours de George Bush devant le Congrès, le 6 mars 1991, à la fin de la guerre du Golfe

    « La guerre est finie. C'est une victoire pour tous les pays de la coalition, pour les Nations Unies [...]. C'est une victoire de la loi et du droit [...]. Saddam Hussein était l'agresseur, le Koweït la victime. Sont venues à l'aide de ce petit pays des nations de l'Amérique du Nord et de l'Europe, de l'Asie et de l'Amérique du Sud, de l'Afrique et du monde arabe, tous unis face à cette agression. Notre coalition hors du commun doit travailler maintenant dans un même but: préparer l'avenir [...]. Ce soir, laissez-moi définir quatre objectifs clés.

    Premièrement, nous devons travailler ensemble à mettre sur pied des accords de sécurité mutuelle dans la région. [...] Que nos amis et nos alliés sachent [...] que l'Amérique se tient prête à assurer la paix à leurs côtés. Cela ne signifie pas le stationnement de forces américaines terrestres dans la péninsule arabique, mais la participation à des exercices conjoints, terrestres et aériens, et la présence d'une force navale conséquente dans la région, comme ce fut le cas depuis quarante ans. Que ce soit clair : nos intérêts nationaux dépendent d'un Golfe stable et sûr.

    Deuxièmement, nous devons agir pour contrôler la prolifération des armes de destruction massive et les missiles utilisés pour les envoyer. [...] L'Irak requiert une vigilance particulière [...] et ne doit avoir aucun accès aux moyens de la guerre.

    Troisièmement, nous devons travailler à créer de nouvelles occasions pour assurer la paix et la stabilité au Moyen-Orient [...].

    Quatrièmement, nous devons favoriser le développement économique pour le bien de la paix et du progrès. Le golfe Persique et le Moyen-Orient forment une région riche en ressources naturelles avec un potentiel humain riche mais inexploité. [...] En atteignant ces quatre objectifs nous pouvons bâtir un cadre pour la paix. »

    Source : Bibliothèque présidentielle du Musée George-Bush, College station, Texas.

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.