Terminale > Histoire-Géographie > Puissances et tensions dans le monde > Les États-Unis et le monde depuis 1945

LES ÉTATS-UNIS ET LE MONDE DEPUIS 1945

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Les États-Unis et le monde depuis 1945

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Les États-Unis oscillent entre isolationnisme et interventionnisme pendant le XXe siècle. A partir de 1945, les États-Unis sont bien présents dans les affaires du monde et en Europe.

Pour quelles raisons les États-Unis affirment-ils leur puissance après 1945 ? Quels moyens mettent-ils en œuvre pour s’imposer sur la scène internationale ?

 

I. L’affirmation de la puissance américaine (1945-1962)

Les raisons de l’affirmation de la puissance américaine après 1945 et jusqu’à la crise de Cuba en 1962.

A. Les États-Unis, vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale

Rôle important joué par les Américains sur la victoire finale (débarquement allié) et dans la réorganisation du monde après la Seconde Guerre mondiale. Le principe de destinée manifeste est au cœur de l’idéologie américaine quand il s’agit d’intervenir dans le monde (plan Marshall).

B. Endiguer le communisme

Cette thématique de destinée manifeste réapparaît avec le président Truman et la doctrine Truman dont le but est d’endiguer le communisme en Europe à partir de 1947-1948.

C. Assumer ses responsabilités

Jusqu’en 1960, les États-Unis créent des alliances militaires (OTAN) ou interviennent ponctuellement pour repousser le communisme (la Guerre de Corée, 1950-1953).

 

II. Le difficile exercice de la puissance dans un monde bipolaire (années 1960-1991)

Le repli de la puissance américaine dans les années 1960-1970.

A. Une contestation du leadership américain

L’URSS domine une large partie du monde et limite ainsi la puissance américaine. Mais cette contestation du leadership peut être aussi dans le camp des Américains. Par exemple, le général de Gaulle fait sortir la France de l’OTAN en 1966 pour manifester une réticence face à la domination américaine.

B. « No more Vietnam » : la puissance affaiblie

La guerre du Vietnam est un traumatisme, une véritable expérience douloureuse pour les Américains. C’est à partir de ce constat, sous la présidence de Jimmy Carter que les États-Unis donnent l’impression de renoncer à leurs responsabilités, par exemple en n’intervenant pas au Nicaragua dans les années 1970.

L’affaiblissement de la puissance passe aussi par le scandale politique de l’affaire du Watergate dans les années 1970, ou par la fin du système de Bretton Woods en 1971 qui plonge le monde dans une crise monétaire.

C. « America is back »

En 1980, Ronald Reagan est élu, avec son slogan « America is back ». C’est la reprise de la Guerre froide et la reprise d’un programme d’armement, qui finira par faire céder l’Union Soviétique en 1991 (effondrement de l’URSS).

 

III.  Les États-Unis depuis la fin de la Guerre froide : une hyperpuissance ?

La réaffirmation de la puissance américaine depuis la fin de la Guerre froide.

A. Les États-Unis, seuls en scène ?

Les États-Unis exercent tous les aspects de la puissance et notamment le soft power qui correspond à la domination culturelle du pays sur le monde (American way of life).

La première guerre du Golfe en 1991 avec l’opération Tempête du Désert, réaffirme la puissance des États-Unis.

B. Une tentation de l’unilatéralisme

Avec George W. Bush, les États-Unis sont tentés par l’unilatéralisme, c’est-à-dire une politique qui consiste à faire ce qui est dans l’intérêt des États-Unis sans forcément tenir compte de leurs partenaires.

La deuxième guerre du Golfe, en Irak en 2003 a été une guerre très critiquée dans le monde.

C. Un géant parmi d’autres

Dans un monde multipolaire où d’autres grandes puissances s’affirment (Chine), les États-Unis sont un géant parmi d’autres. Un géant qui revient au principe du multilatéralisme, c’est-à-dire le fait de discuter avec ses partenaires internationaux avant de prendre des décisions politico-militaires.

 

Conclusion : Depuis 1945, les États-Unis sont définitivement sortis de l’isolationnisme et assument leur statut de puissance influente dans le monde. Attention à ne pas extrapoler sur ce que seront les États-Unis dans quelques années, on en reste à la situation actuelle.