Terminale > Histoire-Géographie > Puissances et tensions dans le monde > Proche et Moyen Orient, un foyer de conflit depuis 1945

PROCHE ET MOYEN ORIENT, UN FOYER DE CONFLIT DEPUIS 1945

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Proche et Moyen Orient : un foyer de conflits depuis 1945

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Situation de conflit quasiment permanent depuis le début du XXe siècle.

Conflits : pas seulement des guerres mais aussi des tensions pour l’appropriation de certaines ressources (pétrolières), expression de la Guerre froide entre soviétiques et américains qui pourtant ne sont pas en guerre dans cette région.

 

I. Une région marquée par des enjeux complexes

Avant 1945 : Explication de la spécificité de cette région et des enjeux complexes (culturels, historiques) qui ont conduit à une situation de conflit.

A. Complexité de la situation politique et culturelle

Mosaïque culturelle et religieuse : opposition entre musulmans sunnites et musulmans chiites, présence juive, présence de communautés chrétiennes.

B. Un région sous l’influence étrangère

Région qui était déjà avant la Seconde Guerre mondiale sous mandat anglo-français. Après 1945, ce sont les Américains qui prennent le relais, après les Européens, et qui continuent à exercer une forme de domination.

Région issue du démembrement de l’Empire Ottoman, elle a eu beaucoup de difficultés à créer des frontières stables et reconnues par tous.

C. Aux origines du problème israélo-arabe

À partir de 1945, au nom du principe du sionisme (droit des Juifs à disposer d’un État en Palestine), on assiste à une émigration massive des Juifs vers la Palestine ce qui suscite des réactions des États arabes et entraîne un conflit israélo-arabe.

 

II. Le Proche et Moyen-Orient dans la Guerre froide

A. Un enjeu pour les deux grands

Le Proche et le Moyen Orient sont un lieu de déplacement de la Guerre froide. États-Unis et Union Soviétique se partagent l’influence de certains États. L’Arabie Saoudite, par exemple, est sous protection américaine ; en revanche la Syrie est aidée par l’Union Soviétique. D’autres États passent de l’un à l’autre, comme l’Égypte, d’abord cliente de l’Union Soviétique et qui devient une protégée des États-Unis à partir d’Anouar El-Sadate (président 1970-1981).

Doctrine Eisenhower (du nom du président américain) : décrète que la région fait partie des intérêts vitaux des États-Unis.

B. Le Proche et Moyen-Orient, acteur du Tiers-monde

À partir des années 1950, la région devient un des acteurs majeurs du Tiers-monde, en particulier l’Égypte du colonel Nasser (président 1956-1970). Crise de Suez en 1956 consécutive à la nationalisation du canal de Suez par Nasser.

C. Le « fil-rouge » du conflit israélo-arabe

Ce conflit est émaillé par plusieurs guerres dont Israël était toujours partie prenante :

- Guerre en 1948 dès la proclamation de l’État d’Israël,

- Guerre des Six Jours en 1967,

- Guerre du Kippour en 1973.

 

III. Depuis la fin de la Guerre froide, un foyer de conflits persistant

On peut se demander si la fin de la Guerre froide a vraiment eu des conséquences sur cette région qui demeure un foyer de conflits.

A. L’enjeu des ressources et la présence américaine

Importance des ressources pétrolières et de la présence américaine, qui n’est pas seulement motivée par ces ressources. En effet, il y a eu deux interventions américaines en Irak en 1991 et 2003. Cela signifie une présence durable des États-Unis dans la région.

B. Du conflit israélo-arabe au conflit israélo-palestinien

À partir des années 1990, le conflit israélo-arabe se transforme en conflit israélo-palestinien avec les deux Intifada (révolte des pierres) où la population palestinienne s’en prend à ce qu’elle considère comme une occupation israélienne.

C. Nouvelles tensions, nouvelles menaces

Ces nouvelles tensions sont liées à des événements plus récents :

- Regain de l’islamisme (dont la région est le berceau).

- Printemps arabes qui ont agité la région en 2011.

 

Conclusion : Région où le conflit est permanent depuis 1945 : il est constitutif de l’histoire à travers des séquences différentes (pendant la Guerre froide et après), notamment avec le conflit israélo-arabe, constante de l’histoire de la région.

La région connaîtra-t-elle un jour la paix ?

Bilan pessimiste, si on prend par exemple la Syrie : le pays est encore aujourd’hui en pleine guerre.