Terminale > Histoire-Géographie > Sujets contrôle continu > Le fascisme italien

LE FASCISME ITALIEN

Exercice d'application


Fragilités des démocraties, totalitarismes et Seconde Guerre mondiale (1929-1945)

  • Exercice : Analyse de documents

    Montrez en quoi les documents suivants sont révélateurs du fascisme italien, et du totalitarisme en général.

    L’analyse des documents constitue le cœur de votre travail, mais nécessite pour être menée la mobilisation de vos connaissances.

     

    Document 1 : Une idéologie totalitaire

    « Le fascisme exige un homme actif et donnant toutes ses énergies ; il le veut virilement conscient des difficultés qui existent et prêt à les affronter. Il conçoit la vie comme une lutte, avec la conviction que c’est à l’homme de se faire une vie vraiment digne de lui, en créant tout d’abord en lui-même l’instrument (physique, moral et intellectuel) pour l’édifier. […]

    Le fascisme est une conception historique d’après laquelle l’homme n’est ce qu’il est qu’en fonction de la place qu’il occupe au point de vue intellectuel et moral dans le groupe familial et social, dans la nation et dans l’histoire à laquelle toutes les nations collaborent. […] Il est seulement pour une liberté qui puisse être une chose sérieuse, la liberté de l’Etat et de l’individu dans l’Etat. Et cela parce que pour la fasciste, tout est dans l’Etat et que rien d’humain ou de spirituel pour autant qu’il ait de la valeur, n’existe en dehors de l’Etat. Dans ce sens le fascisme est totalitaire et l’Etat fasciste, synthèse et unité de toute valeur, interprète, développe et donne puissance à la vie toute entière du peuple. […]

    Il veut renouveler non pas les formes extérieures de la vie humaine, mais son essence même […]. Et, dans ce but, il exige une discipline, une autorité dominant les esprits pour y régner sans conteste. »

    Benito Mussolini, La Doctrine du fascisme, 1932

     

    Document 2 : L'homme nouveau fasciste

    Affiche de l’exposition de la révolution fasciste (28 octobre 1932-21 avril 1933). Le régime fasciste fait commencer son calendrier à l’accession au pouvoir de Mussolini. Le régime célèbre son projet dans des expositions ; celle de 1932 qui commémore les dix ans de la marche sur Rome, reçoit 4 millions de visiteurs.

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.