Terminale > SES > Science économique > Sources de la croissance

SOURCES DE LA CROISSANCE (Accès libre)

La croissance peut-elle s’auto-entretenir ?

Permalien

Télécharger la fiche de cours

Une interrogation importante porte sur les explications de la croissance. À partir des années 1980, les économistes Lucas, Barrow et Romer expliquent chacun de manière indépendante que la croissance peut s’auto-entretenir. Il s’agit alors de la théorie de la croissance endogène selon laquelle une fois la croissance enclenchée, celle-ci peut s’auto-entretenir grâce aux actions des agents économiques.

Il y a des postulats :

- l’existence de rendements croissants,

- des externalités positives de la croissance,

- l’importance du rôle de l’État dans le fonctionnement de l’économie.

La vision du capital est changée : on parle du capital physique, public, humain et technologique et non plus seulement du travail et du capital.

Le capital physique est l’ensemble des machines et des biens de production. Le capital physique devra donc être maîtrisé par les individus et être accumulé en vue de répondre aux besoins de production. Il se répand généralement progressivement dans l’économie du fait des effets d’imitation et ne reste pas dans une seule entreprise.

 

Le capital humain correspond au niveau d’éducation et à l’ensemble des savoir-faire des individus. Ce capital est décisif pour que les individus soient capables d’utiliser le capital physique. Il est permis dans les sociétés instruites grâce à des systèmes éducatifs solides. Généralement, plus une société est éduquée, plus elle entraîne un fort niveau d’éducation du fait des effets d’imitation. Il est donc décisif d’avoir un système scolaire efficace. 

 

Le capital suivant est le capital technologique. Il s’agit de l’ensemble des connaissances portées sur la technologie. Il s’agit de l’ensemble des connaissances d’une société sur la technologie et non pas d’un seul individu. Par exemple, notre société maîtrise la technologie nucléaire mais pas forcément tous les individus. Ce capital permet de mettre en place de nouveaux procédés de production rendant plus efficaces les fonctions de production. Il est donc décisif pour permettre la croissance. La connaissance technologique peut être publique et se généraliser en permettant à tous d’en profiter.

 

Enfin, le capital public correspond à l’ensemble des infrastructures de notre société permettant la production : les routes, les ponts, la transmission de l’énergie mais aussi la recherche fondamentale. Cela va élever la productivité et augmenter le niveau de savoir de la population.

 

L’interaction des capitaux permet une meilleure productivité et donc la croissance. Ainsi, le capital public permet d’accroître le capital humain en offrant aux individus une connexion internet et un accès au savoir plus facile. De même, le capital technologique se doit d’être maitrisé par des individus à fort capital humain pour une meilleure efficacité. La croissance dépend donc de l’interaction de tous ces facteurs.