Terminale > SES > Science économique > Comment expliquer les crises financières ?

COMMENT EXPLIQUER LES CRISES FINANCIÈRES ?

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Pourquoi les crises sont-elles inhérentes au fonctionnement de l’économie ?

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Les crises économiques peuvent êtres dues à plusieurs facteurs. Les chocs exogènes, donc extérieurs à l’économie, peuvent être une principale source d’explication en ce sens. Sont à compter les chocs d’offre, les chocs pétroliers ou les chocs de demande par exemple. Certaines crises sont aussi dues à des chocs d’innovation tel qu’a pu l’expliquer Schumpeter.

On considère surtout que les principales crises économiques sont inhérentes à l’économie et explicables par son fonctionnement même : ce sont les chocs endogènes. Il s’agit notamment du cycle des affaires selon lequel les crises sont inévitables et doivent forcément se produire.

 

I. Le cycle des affaires

 

Le cycle des affaires explique pourquoi dans un cycle économique sur le marché des biens et des services, il y a toujours une crise. C’est le cycle normal de l’économie. Il fonctionne de la manière suivante :

- Il y a d’abord une période d’expansion où les entrepreneurs sont confiants, ils anticipent une forte demande et donc ils investissent. Cela va entraîner la création d’emplois, et la hausse du pouvoir d’achat.

- À un certain moment, les entreprises n’ont plus besoin d’investir car leurs investissements sont déjà opérationnels. On arrive au stade du plateau. Après cela, les entreprises n’investissent plus ce qui aboutit à des licenciements, etc.

- Puis arrive la période de récession après cette phase d’expansion, elle se caractérise par une baisse des revenus et donc de la consommation. La première vague de chômage est enclenchée. Puis, les entreprises vont voir leurs stocks augmenter (puisque la consommation baisse), elles vont donc ralentir la production ce qui va créer la deuxième vague de chômage. Les entreprises commencent à faire faillite, les prix baissent.

- Enfin, la période de reprise arrive quand la baisse des prix est suffisante pour une relance de la consommation et des investissements.

 

II. Le cycle du crédit

 

Un autre exemple peut être vu dans le cycle du crédit. Ces crises sont plus ponctuelles mais aussi plus retentissantes et laissent de larges traces dans l’histoire économique. Ce fut le cas en 2007 avec la crise des subprimes.

 

 

Un cycle du crédit est dû à une situation de prospérité économique durant laquelle les banques vont baisser les taux d’intérêt et baisser les facilités de crédit. La demande sera basée sur l’endettement. Des spéculations basées sur les biens et les services seront alors organisées. Il y aura donc une phase de confiance trop importante dans les lois de l’économie et dans la solvabilité des ménages. À un certain moment des difficultés à vendre vont apparaître et le retournement du cycle s’opèrera. Des restrictions importantes seront portées sur le crédit. On parle d’asphyxie de l’économie. On entre alors dans une phase de récession voire même de dépression avec une baisse des prix assez brutale car les agents vont tenter de revendre leurs biens sur le marché le plus rapidement possible. Cela durera jusqu’à ce que les prix soient suffisamment bas pour relancer la demande des ménages et l’offre des entreprises.