Troisième > Français > Annales > Annale - Analyse d'un texte de Maylis de Kerangal et d'une photo

ANNALE - ANALYSE D'UN TEXTE DE MAYLIS DE KERANGAL ET D'UNE PHOTO

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

La science-fiction

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

La science-fiction est un genre littéraire et cinématographique qui associe des progrès scientifiques pour raconter une histoire, un récit de fiction. La science-fiction n’est pas totalement née au XXe siècle. Déjà au XVIIe siècle, un personnage de théâtre, Cyrano de Bergerac, inventé par l’auteur Edmond Rostand, a imaginé un voyage dans la lune et le soleil. Ce genre s’est toutefois particulièrement développé au XXe siècle, avec les progrès techniques.

Les progrès sont de diverses natures : progrès techniques, progrès physiques (exemple : mondes parallèles), progrès biologiques ou médicaux (exemple : des êtres clonés).

Un récit de science-fiction est souvent un récit d’anticipation qui se passe dans le futur, mais pas nécessairement. Exemple : Star Wars se passe il y a très longtemps.

Au cinéma, les cinéastes se sont vites emparés de la science-fiction car elle permet de mettre en scène des effets spéciaux. Avec des images, il est possible de faire croire qu’il existe des choses qui n’existent pas en réalité. Exemple : le réalisateur Méliès a filmé en 1902 le premier voyage d’un personnage dans la lune, alors que le premier vrai voyage dans la lune date de 1969.

 

Pour interpréter un récit de science-fiction, il faut se demander ce que l’auteur a voulu dire sur nous-mêmes. Voici trois pistes d’interprétations possibles :

- Les valeurs morales : il y a des forces du Bien (la loyauté par exemple) qui s’opposent aux forces du Mal (la trahison).

- Les mises en garde : le récit de science-fiction peut mettre ne garde le lecteur sur ce que la société deviendrait si l’homme ne contrôle pas le progrès.

- La métaphore : le récit de science-fiction peut être une métaphore de la société contemporaine, elle fonctionne comme une image de la société de l’époque de l’auteur. Exemple : 1984 de George Orwell : il y a un monde gouverné par Big Brother, qui surveille toute la société. Ce livre est en réalité une métaphore des régimes totalitaires du XXe siècle d’Hitler et de Staline notamment.