Troisième > Français > Grammaire > Stage - Attribut du COD ; emploi de QUE ; GN compléments circonstanciels

STAGE - ATTRIBUT DU COD ; EMPLOI DE QUE ; GN COMPLÉMENTS CIRCONSTANCIELS

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

L'attribut du COD

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Définition

 

L’attribut du COD est une fonction grammaticale dont l’appellation ressemble à un hybride entre attribut du sujet et COD. L’attribut du COD est une extension du COD et cette extension a pour vocation d’apporter une information sur une caractéristique ou une qualité du groupe nominal COD. 

Par exemple : « Je rends ma magnifique copie ». Je rends quoi ? « Ma magnifique copie ». C’est un COD.

Autre exemple : « Je rends mes parents heureux ». Je rends qui ? « Mes parents » : COD. Je les rends comment ? « Heureux », qui est l’attribut du COD.

On voit bien que dans le premier exemple je rends « ma magnifique copie », donc « ma magnifique copie » forme un tout, un ensemble. Alors que dans l’autre exemple, « je rends mes parents heureux », on a deux parties : dans une première partie, « mes parents », c’est le COD. Comment ? « Heureux », c’est l’attribut du COD. Dans le premier exemple, l’adjectif, « magnifique » fait partie du COD. Dans le deuxième exemple, l’adjectif « heureux » est en dehors du groupe nominal COD ; c’est une extension qui apporte une précision.

 

II. Caractéristiques

 

Cet attribut du COD se place immédiatement à côté du COD, comme dans l’exemple « je rends mes parents heureux ». Il pourrait aussi se placer avant, « je rends heureux mes parents ».

Surtout, cet attribut du COD ne peut pas être supprimé. Dans l’exemple « je rends ma magnifique copie », si on dit « je rends ma copie », c’est pareil. Alors que dans l’autre exemple, je ne peux pas supprimer « heureux » sans changer le sens de la phrase. Si on dit « je rends mes parents », il manque quelque chose, on attend une suite. On attend la deuxième partie parce que le verbe « rendre », est un verbe qui se construit avec un COD puis un attribut du COD.

L’attribut du COD se construit toujours avec certaines catégories de verbes introducteurs. On a des verbes qui ont un sens de jugement comme « estimer, trouver, juger ». Par exemple, « je trouve cet exemple éclairant ». Je trouve quoi ? « Cet exemple ». Attribut du COD : « éclairant ».

On a des verbes de transformation, comme dans « je rends mes parents heureux » : on transforme en quelque sorte l’état des parents d’un état neutre à un état heureux.

Enfin, il y a des verbes attribuant un titre comme « élire, nommer ou traiter de ». Exemple : « Les Américains ont élu Obama président ».  Ils ont élu qui ? « Obama », c’est le COD. « Comme président » est l’attribut du COD. 

Certains verbes introducteurs peuvent se construire aussi avec une préposition. La préposition introduit alors l’attribut du COD. Des verbes comme « considérer » : « Je considère Tom comme mon meilleur ami ». Je considère qui ? « Tom ». Comment ? « Comme mon meilleur ami ». « Comme » est une préposition. Cela ne change rien, la préposition fait partie de l’attribut du COD.