HISTOIRE-GÉOGRAPHIE

LES MÉTROPOLES ET LEURS HABITANTS

Aujourd’hui, un habitant sur deux vit dans un espace urbain, c’est-à-dire en ville et dans des métropoles pour la majorité d’entre-eux. Qu’est ce qu’une métropole ? Comment les hommes vivent-ils à l’intérieur des métropoles ?

 

I. Des espaces attractifs

 

Les métropoles sont des espaces attractifs. En 2015, plus de 3,7 milliards de personnes vivent en ville.

 

espaces_attractifs

 

54 % de la population vit en ville. Cette augmentation de la population en ville est le résultat de l’urbanisation (fait que les populations s’installent dans les villes). Dans les pays développés comme en Europe, ce phénomène date du XIXe siècle. Aujourd’hui dans les pays développés le taux d’urbanisation atteint entre 75 et 80 % de la population.

Dans les pays en voie de développement, le phénomène est en cours. Les populations quittent les campagnes où il n’y a pas assez de travail, et de mauvaises conditions de vie pour aller dans les villes. C’est l’exode rural, dû au fait que les activités et les richesses se concentrent dans les métropoles.

 

II. Des espaces habités aux fonctions variées

 

Une métropole a plusieurs fonctions :

- Des fonctions économiques représentées par les banques, les entreprises, les magasins qui donnent du travail et créent de la richesse.

- Des fonctions politiques représentées par la présence d’acteurs politiques qui ont un impact sur la ville et sur le pays. Il s’agit par exemple du siège de l’Assemblée nationale, des préfectures, des mairies.

- Des fonctions sociales avec les écoles, les universités, les hôpitaux.

- Des fonctions culturelles qui se développent à travers les bibliothèques, les musées, les lieux sportifs.

Ces fonctions sont présentes dans les villes parce qu’elles sont recherchées par les populations.

 

Une métropole est constituée d’un centre-ville dans lequel se trouvent des bâtiments anciens, et à proximité, des quartiers d’affaires appelés CBD (central business district). Les centres-villes sont souvent chers car il y a peu d’espace et beaucoup de personnes souhaitent y habiter. Cela crée des inégalités.

Autour du centre-ville se trouvent la banlieue et les espaces périurbains, dû à l’étalement urbain. Ils regroupent les populations qui n’ont pas les moyens d’habiter en centre-ville mais qui y travaillent. Des axes de transports sont mis en place pour que les populations puissent accéder à ce dont elles ont besoin.

 

III. Des espaces contrastés

 

Une métropole concentre les inégalités, dues à une inégale répartition des richesses. Par exemple, les centres-villes étant trop chers, les gens plus modestes doivent s’éloigner du centre.

Les villes n’ont pas la même organisation en fonction des pays. Aux États-Unis, le centre des grandes métropoles sont des ghettos, des quartiers anciens, déshérités et mal entretenus, dans lesquels vivent les populations modestes. Les plus riches vivent en périphérie car ils recherchent de l’espace pour construire une grande maison, et peuvent se déplacer facilement grâce aux voitures.

La concentration de population dans un même espace génère de la pollution à cause des embouteillages car certains axes de transports ne sont plus adaptés au flux de la population. Des problèmes de mixité se développent. Une ville qui devient de plus en plus riche fait déménager les populations moins aisées.