Le Blog
des Bons Profs !

Réussir son entrée en 4e : les conseils des Bons Profs

Posté par Sabrina | 22/09/2020 |

La classe de 4e est la deuxième année du cycle 4. C’est une classe sans examen ni enjeu majeur pour l’orientation puisque le passage naturel en 3e de chaque enfant se fera dans l’immense majorité des cas. 

C’est toutefois une classe exigeante qu’il ne faut pas négliger pour accéder en troisième dans de bonnes conditions et pouvoir choisir son orientation vers le lycée ensuite. 

 La 4e marque l’entrée dans l’adolescence pour bon nombre de garçons et de filles ce qui induit des comportements nouveaux, positifs ou négatifs, en particulier sur le plan scolaire.

 

Ce qui l’attend en 4e 

Les enseignements obligatoires

Son programme de l’année se répartit entre 11 matières à raison de 26 heures de cours par semaine.

C’est exactement la même répartition qu’en classe de 5e.

 

enseignements obligatoire 4ème.png

 

Les enseignements facultatifs 

  • Langues et cultures de l'Antiquité (latin, grec) 
  • Bilangues : une deuxième langue vivante étrangère ou régionale 
  • Langues et cultures régionales 
  • Langues et cultures européennes

 

Une évaluation en début d’année

Dès la rentrée, entre le 14 septembre et le 2 octobre 2020, votre enfant sera évalué en maths et en français. Cette évaluation d’une heure par matière se fera en ligne sur une plateforme numérique en classe. Elle permettra au professeur principal d’évaluer le niveau global de ses élèves dans ces deux matières principales pour ensuite leur octroyer des heures d’accompagnement personnalisé si besoin.

Ces évaluations ne sont pas notées et il n’est pas nécessaire de s’y préparer en amont. Le professeur principal vous en adressera le bilan après résultats.

 

Nos conseils pour bien accompagner votre enfant tout au long de sa 4e

  1. Aidez-le à devenir autonome

Pour sa troisième année de collège, il peut avoir besoin d’être suivi mais l’objectif doit être un travail scolaire autonome. En 4e, ses devoirs ne doivent pas l’occuper plus de deux heures sauf s’il y a un contrôle important à préparer.

Si votre enfant est déjà autonome, un coup d’oeil rapide deux ou trois fois par semaine sur son agenda en ligne suffira. Prenez le temps de le questionner sur ce qu’il fait en classe, si cela lui plaît, s’il comprend ses cours.

Si à l’inverse, il manque d’organisation, de motivation et se disperse, prenez le temps de l’aider durant ses devoirs jusqu’à ce qu’il gagne en autonomie et s’organise mieux. Il se peut qu’à l’adolescence, ce travail parent-enfant crée des tensions. Si c’est le cas, vous pouvez déléguer ce suivi à un proche, un ami, un professeur ou toute autre personne avec qui il pourrait tisser un lien de confiance et de travail.

 

  1. Aidez-le à trouver les bonnes méthodes de travail :

En fin de 4e, un enfant doit être capable de savoir comment réviser avec efficacité. Certains préféreront lire leurs cours, d’autres faire des fiches de révisions, travailler à plusieurs, lire à voix haute ou s'entraîner à l’écrit : chacun doit découvrir sa méthode et cela prend du temps. 

 

  1. Commencez à le sensibiliser aux différentes filières de lycée

Il faut du temps à un jeune pour construire un projet d’orientation et cette réflexion se fait souvent trop tardivement en fin de 3e. 

Sans lui demander de choisir le métier de ses rêves, vous pouvez déjà lui présenter les différents types de lycées :

  • Lycées généraux (compétences académiques pour une poursuite d’études supérieures)
  • Lycées technologiques (poursuite d‘études technologiques courtes ou longues)
  • Lycées professionnels (apprentissage d’un métier en filière courte ou longue)

Les visites de salons sont aussi très utiles dès la 4e pour échanger avec des étudiants rencontrés à ces occasions.

 

  1. Restez à l’écoute de votre enfant

Votre enfant a besoin de se sentir en confiance pour grandir et progresser. N’hésitez pas à l’encourager dans ses efforts et à souligner ses progrès, mêmes minimes.

 

  1. N’attendez pas pour rencontrer le professeur principal de votre enfant

Si vous sentez votre enfant perdu, angoissé, si votre situation familiale est compliquée et peut avoir des répercussions sur le travail de votre enfant et son bien être en classe, n’hésitez pas à en parler avec son professeur principal. 



Commentaires