Alcools ; Calligrammes, Apollinaire - Oral

I. Questions sur l’ensemble de l’œuvre

 

Quels sont les mouvements poétiques nés pendant ou après 1914-1918 ?

Ces mouvements poétiques sont le mouvement dada né avant la Première Guerre mondiale et qui se développe pendant. Le deuxième mouvement est le mouvement surréaliste, qui se développe après la fin de la Première guerre mondiale. Guillaume Apollinaire meurt en 1918, il est donc intéressant de se demander à quel mouvement son oeuvre appartient.

 

Comment la poésie avait-elle évolué avant Apollinaire ?

Il s’agit de déterminer ce qu’est la poésie au XIXe siècle. Les poètes de la deuxième moitié du XIXe siècle sont notamment Verlaine, Baudelaire, Rimbaud. Baudelaire et Rimbaud adoptent le poème en prose, et Verlaine développe l’idée d’une musicalité propre au vers impair comme dans le poème « Art poétique » par exemple.

 

II. Questions sur le poème « Zone »

 

Ce poème s’inscrit-il plutôt dans l’Histoire ou dans le quotidien ?

Ce poème est écrit en vers libres, Apollinaire est le premier à utiliser ce procédé d’écriture.

Ce poème s’inscrit dans l’Histoire puisqu’il décrit le Pape bénissant des avions, Apollinaire fait ici un clin d’oeil à la modernité, le Pape n’étant pas une figure du progrès. Cependant ce poème s’inscrit dans le quotidien puisqu’il s’agit d’une déambulation dans la ville, un trajet habituel du poète qu’il transcrit en vers.

 

III. Questions sur le poème « La chanson du mal-aimé »

 

En quoi ce poème se prête-t-il à une mise en musique ?

Des sonorités se répètent à travers les assonances en -on et -en et les allitérations en -r. Ces sonorités renvoient à une plainte et un râle. La musique se réfère à la construction du poème qui se compose d’un refrain et de couplets. Ce poème a en effet été plusieurs fois mis en musique.

Le commentaire linéaire à l'oral

I. Définition

 

Le terme linéaire vient du mot ligne. Une progression linéaire est une progression par ligne, en suivant l’ordre du texte.

 

II. Différence commentaire composé/linéaire

 

Le commentaire linéaire est une composition à partir de l’ordre du texte tandis que le commentaire composé se construit autour de plusieurs éléments présents dans le texte, selon un agencement logique et personnel. Un commentaire composé consiste donc à prendre des éléments du texte et de les articuler autour d’un axe de lecture. L’axe de lecture s’apparente à une thématique clé du texte ou de son contexte, comme par exemple un texte romantique. Dans un commentaire linéaire, l’explication se fait en fonction des décisions de l’auteur. Il ne s’agit plus de rechercher de grandes thématiques communes au texte mais d’analyser le texte en fonction de son articulation. Pour construire le plan, il faut suivre le plan du texte.

 

III. Comment s’y prendre le jour J ?

 

Voici quelques pistes pour construire un commentaire linéaire. Ces étapes se réalisent au brouillon.

 

A. Découper le texte

Avant d’en dégager les grandes parties, il faut s’interroger sur le mouvement du texte. Le mouvement du texte correspond à l’articulation des parties et à leurs cohérences internes. Afin de faciliter la découpe du texte, il est conseillé de trouver un titre pour chaque partie, au fur et à mesure. Par exemple, une première partie peut avoir comme titre un dialogue romantique tandis que la deuxième partie peut avoir comme titre un coup de théâtre tragique et la troisième partie une esquisse de réponse.

 

B. Entrer dans le détail du texte

Pour ce faire, vous devez commenter chaque partie du texte, phrase par phrase. Attention, le but de ce travail n’est pas de citer les phrases telles qu’elles sont inscrites dans le texte mais de trouver des paraphrases permettant d’en expliquer le sens. Ce travail permet également de relever le style du texte comme les figures de styles ou les temps des verbes (passé, présent, subjonctif, etc.). Enfin, l’analyse méthodique des phrases doit aussi être l’occasion de relever les références de l’auteur. Il peut s’agir de références à l’Histoire, à la littérature, etc. Ces références ne sont pas forcément explicites dans le texte, il faut donc faire appel à sa culture générale pour déceler les références dissimulées par l’auteur. Ce deuxième temps de préparation au brouillon permet de trouver des éléments argumentaires.

 

En définitif, l’enjeu de ce commentaire linéaire est la compréhension du texte. Il ne s’agit pas d’une interprétation. L’interprétation a lieu dans un commentaire composé. Attention à ne pas se tromper.