Exercice – Interactions entre l’homme et la machine sur le web

Interaction Homme - Machine Web

Interaction Homme – Machine WEB

 

Le Web a été inventé par l’informaticien anglais Thimoty John Berners Lee en 1990 qui inventa en 1992 le langage HTML. C’est un langage de balisage qui permet d’écrire un fichier représentant la page web.

Ce fichier est interprété par le navigateur web (Chrome, Firefox,…) qui affiche alors la page demandée, contenant du texte, des images et des liens. Cette page est statique. 

 

Le langage JavaScript permet de modifier et d’améliorer la présentation de la page web mais permet surtout une vraie interactivité entre l’utilisateur et l’ordinateur.

Ce langage permet de gérer par exemple le passage du pointeur ou le clic de la souris dans une zone délimitée de la page.

 

Sur le WEB, on utilise des hypertextes qui contiennent du texte et des liens (ou hyperliens) qui permettent de se déplacer de manière non linéaire dans le texte mais aussi d’accéder à d’autres documents. 

Formulaires dans une page web

Formulaire dans une page WEB

 

Un formulaire permet l’interaction entre un utilisateur et un site WEB, que l’on trouve par exemple lors de l’inscription à un site. 
Avec un formulaire HTML, les données sont collectées puis envoyées à un serveur qui les traitera.

Sous HTML, les balises <form> ... </form> sont utilisées pour indiquer le formulaire.

Les champs sont signalés par la balise <input> placée entre les balises du formulaire, et permettent l’interactivité. 
Cette balise possède les attributs type (text, password, email,…) et name, qui est le nom de l’entrée et qui sera utilisé par le serveur.
La balise <form> contient l’attribut method : get ou post. get permet de coder les caractères ASCII. 
Il est possible de définir un formulaire en JavaScript ou PHP. 

Du côté du client comme du serveur se posent des problèmes de confidentialité et de sécurité. On utilise pour essayer de pallier ce problème des méthodes de cryptage, qui ne sont malheureusement pas infaillibles. 

Enfin, on retiendra que toute donnée envoyée ou codée est à jamais retenue.