Gargantua, Rabelais - Oral

I. Questions sur l’ensemble de l’œuvre

 

À quel mouvement appartient ce texte ?

Ce texte appartient au mouvement humaniste souvent associé à la Renaissance. Ce mouvement se caractérise par la confiance en la perfectibilité de l’homme et le retour aux sources antiques.

 

Quelles sont les caractéristiques de la Renaissance sur le plan littéraire ?

Le plan littéraire fait référence au mouvement humaniste, il s’agit de rappeler le souci qu’ont les auteurs humanistes de s’inspirer des auteurs antiques souvent latins pour renouveler leur pratique littéraire. Ici, Gargantua, par sa taille de géant, rappelle des figures mythologiques grecques ou latines.

 

Qui est Gargantua ?

Gargantua est le père de Pantagruel, Pantagruel étant le héros éponyme du précédant roman de Rabelais.

 

II. Question sur les tours de Notre-Dame

 

Quel est le type de comique employé ?

Dans cette scène Gargantua offre un cadeau aux habitants de Paris en urinant entre les deux tours de Notre-Dame de Paris. Le type de comique employé celui de carnavalesque. Ce mot est un terme littéraire créé au XXe siècle par le critique littéraire russe Bakhtine, pour parler de l’œuvre de Rabelais. Ce comique s’inspire du carnaval où il y a une inversion entre le bas et le noble. Le bas est traité comme noble et inversement.

 

III. Question sur la guerre picrocholine

 

Quel est le type de comique employé ?

Ici, le comique n’est pas carnavalesque mais satirique. À travers la description des raisons dérisoires pour lesquelles ces guerres se déclenchent, Rabelais se moque des raisons pour lesquelles les guerres se déclenchent en général.

 

Qui est visé par cette critique ?

Cette critique vise toutes les guerres, mais le contexte historique indique que l’empereur au pouvoir à cette époque, Charles Quint était vu comme trop belliqueux.

Le commentaire linéaire à l'oral

I. Définition

 

Le terme linéaire vient du mot ligne. Une progression linéaire est une progression par ligne, en suivant l’ordre du texte.

 

II. Différence commentaire composé/linéaire

 

Le commentaire linéaire est une composition à partir de l’ordre du texte tandis que le commentaire composé se construit autour de plusieurs éléments présents dans le texte, selon un agencement logique et personnel. Un commentaire composé consiste donc à prendre des éléments du texte et de les articuler autour d’un axe de lecture. L’axe de lecture s’apparente à une thématique clé du texte ou de son contexte, comme par exemple un texte romantique. Dans un commentaire linéaire, l’explication se fait en fonction des décisions de l’auteur. Il ne s’agit plus de rechercher de grandes thématiques communes au texte mais d’analyser le texte en fonction de son articulation. Pour construire le plan, il faut suivre le plan du texte.

 

III. Comment s’y prendre le jour J ?

 

Voici quelques pistes pour construire un commentaire linéaire. Ces étapes se réalisent au brouillon.

 

A. Découper le texte

Avant d’en dégager les grandes parties, il faut s’interroger sur le mouvement du texte. Le mouvement du texte correspond à l’articulation des parties et à leurs cohérences internes. Afin de faciliter la découpe du texte, il est conseillé de trouver un titre pour chaque partie, au fur et à mesure. Par exemple, une première partie peut avoir comme titre un dialogue romantique tandis que la deuxième partie peut avoir comme titre un coup de théâtre tragique et la troisième partie une esquisse de réponse.

 

B. Entrer dans le détail du texte

Pour ce faire, vous devez commenter chaque partie du texte, phrase par phrase. Attention, le but de ce travail n’est pas de citer les phrases telles qu’elles sont inscrites dans le texte mais de trouver des paraphrases permettant d’en expliquer le sens. Ce travail permet également de relever le style du texte comme les figures de styles ou les temps des verbes (passé, présent, subjonctif, etc.). Enfin, l’analyse méthodique des phrases doit aussi être l’occasion de relever les références de l’auteur. Il peut s’agir de références à l’Histoire, à la littérature, etc. Ces références ne sont pas forcément explicites dans le texte, il faut donc faire appel à sa culture générale pour déceler les références dissimulées par l’auteur. Ce deuxième temps de préparation au brouillon permet de trouver des éléments argumentaires.

 

En définitif, l’enjeu de ce commentaire linéaire est la compréhension du texte. Il ne s’agit pas d’une interprétation. L’interprétation a lieu dans un commentaire composé. Attention à ne pas se tromper.