Gargantua, Rabelais - Oral

I. Questions sur l’ensemble de l’œuvre

 

À quel mouvement appartient ce texte ?

Ce texte appartient au mouvement humaniste souvent associé à la Renaissance. Ce mouvement se caractérise par la confiance en la perfectibilité de l’homme et le retour aux sources antiques.

 

Quelles sont les caractéristiques de la Renaissance sur le plan littéraire ?

Le plan littéraire fait référence au mouvement humaniste, il s’agit de rappeler le souci qu’ont les auteurs humanistes de s’inspirer des auteurs antiques souvent latins pour renouveler leur pratique littéraire. Ici, Gargantua, par sa taille de géant, rappelle des figures mythologiques grecques ou latines.

 

Qui est Gargantua ?

Gargantua est le père de Pantagruel, Pantagruel étant le héros éponyme du précédant roman de Rabelais.

 

II. Question sur les tours de Notre-Dame

 

Quel est le type de comique employé ?

Dans cette scène Gargantua offre un cadeau aux habitants de Paris en urinant entre les deux tours de Notre-Dame de Paris. Le type de comique employé celui de carnavalesque. Ce mot est un terme littéraire créé au XXe siècle par le critique littéraire russe Bakhtine, pour parler de l’œuvre de Rabelais. Ce comique s’inspire du carnaval où il y a une inversion entre le bas et le noble. Le bas est traité comme noble et inversement.

 

III. Question sur la guerre picrocholine

 

Quel est le type de comique employé ?

Ici, le comique n’est pas carnavalesque mais satirique. À travers la description des raisons dérisoires pour lesquelles ces guerres se déclenchent, Rabelais se moque des raisons pour lesquelles les guerres se déclenchent en général.

 

Qui est visé par cette critique ?

Cette critique vise toutes les guerres, mais le contexte historique indique que l’empereur au pouvoir à cette époque, Charles Quint était vu comme trop belliqueux.

Gargantua, Rabelais - Écrit

Résumé pour l’écrit

 

Date de publication

Cette œuvre a été publiée en 1534, au XVIe siècle, à la Renaissance.

 

Genre

Cette œuvre appartient au genre du roman.

 

Mouvement

Cette œuvre appartient au mouvement de l’humanisme. Au XVIe siècle, un certain nombre d’auteurs décident de se tourner vers les œuvres de l’Antiquité, plutôt que de continuer à approfondir les œuvres chrétiennes des Pères de l’Église et des théologiens. Ils mettent en avant les auteurs antiques comme Ovide et Cicéron, car ils pensent que la littérature Antique permet de mieux comprendre l’humanité, de progresser dans la morale comme dans la connaissance.

 

Auteur

François Rabelais (1483 – 1553) est originaire du Val de Loire et plus précisément de la ville de Chinon. Rabelais voyage beaucoup, il commence par faire des études de médecine, et prononce ses vœux dans différents ordres religieux. Il est donc un ecclésiastique mais il a une femme et des enfants. Puis il exerce la médecine d’abord hors de l’Église puis au sein de l’Église. Rabelais est un érudit, il lit beaucoup de textes en grec et en latin. Il se détache ainsi de l’éducation qu’il a reçue et s’en moque dans ses romans Pantagruel et Gargantua. Pantagruel est le fils de Gargantua. Rabelais commence donc par écrire l’histoire du fils, puis l’histoire du père. Les deux personnages sont des géants.

 

Moments-clés

– Le cadeau de Gargantua à Paris. Gargantua se rend à Paris et urine entre les deux tours de Notre-Dame de Paris pour remercier les habitants de l’accueillir. Le comique est ici grotesque.

– Le combat des fouaces et la guerre qui s’en suit. Les fouaces sont des brioches. Sur les terres du géant Gargantua, des sujets de Gargantua veulent acheter des fouaces à des vendeurs sur la route. Les vendeurs refusent, et les sujets vont s’en plaindre à leur seigneur, Gargantua. Ce dernier déclare la guerre à son ennemi Picrochole. Ces guerres sont appelées les guerres picrocholines et ont un motif dérisoire. Rabelais se moque des guerres qui partent d’une broutille.

 

Thématiques importantes

– Le comique. Rabelais emploi la satire pour tourner en dérision les travers de son temps. Il critique via l’humour des caractéristiques sociales ou politiques. Dans Gargantua, il critique notamment l’éducation et le système scolaire mis en place à son époque. Le grotesque est une particularité de son style, qui renvoie au carnavalesque c’est-à-dire le renversement des valeurs entre ce qui est noble et ce qui ne l’est pas. Rabelais met en avant les choses qui ne sont pas nobles avec autant de valeur que si elles l’étaient.

– La morale (abbaye de Thélème).

 

Citation

« Rire est le propre de l’homme.»

Selon Rabelais, l’humour n’est pas négligeable car il nous permet de nous distinguer des animaux en faisant un retour sur soi grâce à l’autodérision.

 

Bonus

Le roman graphique de Battaglia, Gargantua et Pantagruel.