La Princesse de Clèves, Madame de La Fayette

La Princesse de Clèves, Madame de La Fayette - Oral

I. Questions sur l’ensemble de l’œuvre

 

En quoi ce roman est-il moderne ?

Le roman La Princesse de Clèves est moderne car il s’oppose aux romans précieux, beaucoup plus volumineux et écrits par des précieuses. Ce roman rejoint les codes du roman moderne, proposant une intrigue et dont la taille est bien moins conséquente. La Princesse de Clèves se concentre sur le personnage de la princesse et l’intrigue se concentre sur son amour avec le duc de Nemours.

 

Comment expliquer le titre de cette oeuvre ?

Son titre La Princesse de Clèves n’est pas un titre anodin. Il s’agit de son titre de femme mariée. Lorsqu’elle est jeune fille, la princesse de Clèves se nomme mademoiselle de Chartres. L’auteur a décidé, par ce titre, de mettre en avant sa qualité de femme mariée. Cela a un intérêt pour l’intrigue qui porte sur son supposé adultère, étant donné que la princesse de Clèves a des sentiments pour un autre homme.

 

II. Questions sur la rencontre avec le duc de Nemours

 

En quoi cette scène joue-t-elle avec le topos de la rencontre amoureuse romanesque ?

Pour répondre à la question, il est nécessaire d’expliquer les termes du sujet. Le topos est un mot grec signifiant lieu. En littérature ce terme est employé pour définir un cliché. La rencontre amoureuse romanesque illustre un coup de foudre. Elle débute par un échange de regards, un échange de paroles très brèves avant que les deux amants aient un contact physique. La princesse de Clèves et le duc de Nemours ont déjà entendu parlé l’un de l’autre. Lors de leur rencontre, ils se reconnaissent. Le roi leur demande de danser ensemble. Cette rencontre semble prédestinée. Ces trois éléments, les regards, la prédestination et le coup de foudre font de cette scène un topos de la rencontre amoureuse romanesque.

 

III. Questions sur l’explicit

 

Cette fin était-elle attendue par le lecteur ?

À la fin du roman, le prince de Clèves meurt d’amour. La princesse de Clèves, devenue veuve, choisit de fuir le duc de Nemours et se retire au couvent. Cette fin peut paraître inattendue mais, pour un lecteur du XVIIe siècle, cette fin est attendue. Le but de ce roman est de présenter la femme vertueuse. La princesse de Clèves incarne cette femme vertueuse en restant fidèle à la mémoire de son mari, même après sa mort. Toutefois pour un lecteur de notre temps, la fin est inattendue. La morale a changé et il est bien vu, aujourd’hui, de se remarier après le décès d’un époux. La réponse apportée doit donc être nuancée. 

Le commentaire linéaire à l'oral

I. Définition

 

Le terme linéaire vient du mot ligne. Une progression linéaire est une progression par ligne, en suivant l’ordre du texte.

 

II. Différence commentaire composé/linéaire

 

Le commentaire linéaire est une composition à partir de l’ordre du texte tandis que le commentaire composé se construit autour de plusieurs éléments présents dans le texte, selon un agencement logique et personnel. Un commentaire composé consiste donc à prendre des éléments du texte et de les articuler autour d’un axe de lecture. L’axe de lecture s’apparente à une thématique clé du texte ou de son contexte, comme par exemple un texte romantique. Dans un commentaire linéaire, l’explication se fait en fonction des décisions de l’auteur. Il ne s’agit plus de rechercher de grandes thématiques communes au texte mais d’analyser le texte en fonction de son articulation. Pour construire le plan, il faut suivre le plan du texte.

 

III. Comment s’y prendre le jour J ?

 

Voici quelques pistes pour construire un commentaire linéaire. Ces étapes se réalisent au brouillon.

 

A. Découper le texte

Avant d’en dégager les grandes parties, il faut s’interroger sur le mouvement du texte. Le mouvement du texte correspond à l’articulation des parties et à leurs cohérences internes. Afin de faciliter la découpe du texte, il est conseillé de trouver un titre pour chaque partie, au fur et à mesure. Par exemple, une première partie peut avoir comme titre un dialogue romantique tandis que la deuxième partie peut avoir comme titre un coup de théâtre tragique et la troisième partie une esquisse de réponse.

 

B. Entrer dans le détail du texte

Pour ce faire, vous devez commenter chaque partie du texte, phrase par phrase. Attention, le but de ce travail n’est pas de citer les phrases telles qu’elles sont inscrites dans le texte mais de trouver des paraphrases permettant d’en expliquer le sens. Ce travail permet également de relever le style du texte comme les figures de styles ou les temps des verbes (passé, présent, subjonctif, etc.). Enfin, l’analyse méthodique des phrases doit aussi être l’occasion de relever les références de l’auteur. Il peut s’agir de références à l’Histoire, à la littérature, etc. Ces références ne sont pas forcément explicites dans le texte, il faut donc faire appel à sa culture générale pour déceler les références dissimulées par l’auteur. Ce deuxième temps de préparation au brouillon permet de trouver des éléments argumentaires.

 

En définitif, l’enjeu de ce commentaire linéaire est la compréhension du texte. Il ne s’agit pas d’une interprétation. L’interprétation a lieu dans un commentaire composé. Attention à ne pas se tromper.

3 choses à savoir sur La Princesse de Clèves