La répartition de la population mondiale et ses dynamiques

La répartition de la population mondiale et ses dynamiques

Problématique : Où sont les hommes sur Terre ?

 

I. Une population inégalement répartie

 

En 2019, nous sommes plus de 7 milliards de personnes sur Terre et ces 7 milliards de personnes sont réparties de façon très inégale. En effet, près de 90 % de la population vit dans l’hémisphère nord. Cette répartition de la population est telle que si l’on doit calculer la densité de la population mondiale, on obtient 53 habitants/km2, ce qui signifie qu’il y a très peu de personnes dans un même espace à l’échelle mondiale. Pourtant, il y a des espaces très peuplés où la population vit très serrée et au contraire des espaces où il n’y a quasiment personne.

Cette population inégalement répartie se voit à travers des foyers de peuplement. Il existe trois grands foyers de peuplement (voir ci-contre)qui concentrent une part importante d’êtres humains. Deux foyers se trouvent en Asie (l’Asie du Sud notamment avec l’Inde, et l’Asie de l’Est) et le troisième foyer est le foyer européen. Il existe aussi deux autres foyers secondaires : l’Amérique de l’Est et l’Amérique de l’Ouest.

À l’opposé, il existe des espaces quasiment vides d’êtres humains, c’est ce qu’on appelle les déserts humains. Il existe les déserts humains chauds ou froids. La Sibérie est un exemple de désert froid et le Sahara de désert chaud. Mais les déserts humains peuvent également être des forêts (comme la forêt du Congo ou la forêt amazonienne) qui par leurs conditions climatiques ne sont pas favorables à l’installation durable d’une population.

 

II. Pourquoi ?

 

Une des raisons pour laquelle les hommes ne se répartissent pas également sur Terre sont les contraintes. 

L’altitude ou le climat peuvent ne pas être favorables à l’installation des hommes qui préfèrent rester sur d’autres espaces territoriaux. Par exemple, les hommes apprécient de s’installer le long des côtes (sur le littoral) ou proche des fleuves et des rivières. Déjà au début du Xe siècle, dès que les hommes ont commencé à s’installer, ils avaient besoin d’eau pour l’agriculture et pour faire du commerce. Ainsi les espaces maritimes leur étaient favorables.

– L’installation des hommes dépend aussi de l’activité économique. Par exemple, la riziculture est une façon d’expliquer la présence d’une population nombreuse dans certains territoires asiatiques puisque cette activité demande beaucoup de main-d’œuvre.

– L’histoire peut aussi expliquer une inégale répartition de la population. Les hommes se sont déplacés ou bien ont migré et, à un moment, ils ont fini par trouver un espace qui leur correspondait. Les générations suivantes y sont restées puisqu’elles ont trouvé tout ce qui leur était nécessaire. Ces foyers sont des foyers anciens qui ont trouvé leur développement et leur épanouissement à travers les siècles et c’est ce qui donne aujourd’hui nos foyers de population.

 

Conclusion

 

La population est inégalement répartie. Les experts prédisent qu’en 2050 plus de 9,8 milliards de personnes peupleront la Terre. Des inégalités sont à prévoir puisque la population évolue différemment selon les régions du monde. Dans les pays développés la population tend à diminuer puisqu’il y a un vieillissement important par rapport à un nombre faible de naissances. À l’opposé, dans les pays ou continents en voie de développement comme l’Afrique, on prédit une croissance démographique beaucoup plus forte. On ne peut pas réellement prédire l’avenir mais il se peut que certains espaces qui sont aujourd’hui des espaces contraignants deviennent des espaces qui seront acceptables pour ces populations et qui sauront faire face aux contraintes pour pouvoir s’y adapter.