Cours Stage - Œuvre au programme : Gargantua, Rabelais
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

L'énoncé

Pour chaque question, trouver la bonne réponse.


Tu as obtenu le score de


Question 1

Quelles sont les caractéristiques du mouvement humaniste sur le plan littéraire ?

Les auteurs humanistes ont le souci de s’inspirer des auteurs antiques pour renouveler leur pratique littéraire.

Les auteurs humanistes souhaitent diffuser la connaissance scientifique et philosophique au plus grand nombre.

Les auteurs humanistes valorisent la nature et les animaux par rapport à l'homme.

Les auteurs humanistes souhaitent dénoncer les injustices de la société grâce à un ton pathétique.

Question 2

Pourquoi dit-on que Gargantua est un personnage éponyme ?

Car il permet à Rabelais de faire une satire de la société sans parler en son nom propre.

Car il donne son nom au titre du roman.

Effectivement, un personnage éponyme est un personnage qui a le même nom que le roman. Dans la littérature, on peut citer : Candide, Dom Juan, Madame Bovary ou encore Ruy Blas.

Car son histoire a fait de lui un personnage légendaire ou mythique.

Car il est héroïque dans son comportement.

Que signifie éponyme ?

Question 3

Quel passage utopique du roman met en avant le thème de la morale ?

Le cadeau de Gargantua à Paris.

Le combat des fouaces et la guerre qui s’en suit.

L'abbaye de Thélème.

L’abbaye de Thélème est la première utopie de la littérature française. Il s'agit de la récompense que Gargantua accorde à frère Jean des Entommeures après la lutte contre Picrochole.

Le prologue.

Question 4

Qu'est-ce que le carnavalesque (en littérature) ?

Un type de fête littéraire très répandue au XVIe siècle.

Le fait de critiquer via l’humour des caractéristiques sociales ou politiques.

Non, ici c'est la satire !

Une particularité de style qui renvoie à la farce.

Le renversement des valeurs entre ce qui est noble et ce qui ne l’est pas.

Rabelais, par son style grotesque, renvoie au carnavalesque, il met en avant les choses qui ne sont pas nobles avec autant de valeur que si elles l’étaient.

Question 5

Quelle citation est tirée de Gargantua ?

« Seul de tous les êtres vivants, l'homme sait rire ». 

« Seul de tous les êtres vivants, l'homme sait rire » est une affirmation d'Aristote qui a traversé les siècles et qui semble constituer le fondement de l'œuvre de François Rabelais qui la reprend dans la célèbre formule « rire est le propre de l'homme ».

« Rire est le propre de l’homme. »

« Rira bien qui rira le dernier. »

« La plus perdue de toutes les journées est celle où l’on n’a pas ri. »

Question 6

Qu'est-ce que la guerre picrocholine dans Gargantua ?

Une guerre menée par Picrochole contre le roi.

Une guerre entre Gargantua et les hommes de Grandgousier.

Une guerre entre Gargantua et le roi.

Une guerre entre les hommes de Grandgousier et les gens de Picrochole.

Alors que les fouaciers de Picrochole rencontrent les paysans du fief de Grandgousier, ceux-ci proposent de leur acheter quelques-unes de leurs belles fouaces, dorées et moelleuses. Les fouaciers refusent et s’ensuit une bagarre qui aboutit à une déclaration de guerre par Picrochole à Grandgousier.

Question 7

Aujourd'hui "guerres picrocholines" est devenue une expression de la langue française. Que désigne-t-elle ?

Elle désigne une guerre entre deux pays ou régimes totalitaires.

Elle désigne un conflit déclenché pour des raisons futiles.

En effet, dans Gargantua, cette guerre qui oppose deux camps a pour point de départ une absurdité, un élément mineur qui dégénère tout au long des chapitres.

Elle désigne un problème de voisinage.

Elle désigne un conflit épique.

Question 8

Quel champ lexical retrouve-t-on dans cet extrait ?

« Toute leur vie était dirigée non par les lois, statuts ou règles, mais selon leur bon vouloir et libre arbitre. Ils se levaient du lit quand bon leur semblait, buvaient, mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désir leur venait. Nul ne les éveillait, nul ne les forçait ni à boire, ni à manger, ni à faire quoi que ce soit... Ainsi l'avait établi Gargantua. Toute leur règle tenait en cette clause : FAIS CE QUE VOUDRAS »

Extrait de Gargantua, Chapitre 57 : « L’abbaye de Thélème », Rabelais, 1534

Le champ lexical de la faiblesse.

Le champ lexical de la fatalité.

Le champ lexical de la liberté.

« Toute leur vie était dirigée non par les lois, statuts ou règles, mais selon leur bon vouloir et libre arbitre. Ils se levaient du lit quand bon leur semblait, buvaient, mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désir leur venait. Nul ne les éveillait, nul ne les forçait ni à boire, ni à manger, ni à faire quoi que ce soit... Ainsi l'avait établi Gargantua. Toute leur règle tenait en cette clause : FAIS CE QUE VOUDRAS »

Le champ lexical de la guerre.

Question 9

Quelle classe sociale est mise en avant dans l'abbaye de Thélème ?

« Ils étaient tant noblement instruits qu'il n'y avait parmi eux personne qui ne sût lire, écrire, chanter, jouer d'instruments harmonieux, parler cinq à six langues et en celles-ci composer, tant en vers qu'en prose. Jamais ne furent vus chevaliers si preux, si galants, si habiles à pied et à cheval, plus verts, mieux remuant, maniant mieux toutes les armes. Jamais ne furent vues dames si élégantes, si mignonnes, moins fâcheuses, plus doctes à la main, à l'aiguille, à tous les actes féminins honnêtes et libres, qu'étaient celles-là. »

Extrait de Gargantua, Chapitre 57 : « L’abbaye de Thélème », Rabelais, 1534

Le peuple.

La noblesse.

Le clergé.

Les paysans.

Question 10

Comment appelle-t-on les figures littéraires soulignées en gras dans cet extrait ?

« Ils étaient tant noblement instruits qu'il n'y avait parmi eux personne qui ne sût lire, écrire, chanter, jouer d'instruments harmonieux, parler cinq à six langues et en celles-ci composer, tant en vers qu'en prose. Jamais ne furent vus chevaliers si preux, si galants, si habiles à pied et à cheval, plus verts, mieux remuant, maniant mieux toutes les armes. »

Extrait de Gargantua, Chapitre 57 : « L’abbaye de Thélème », Rabelais, 1534

Des litotes.

Des anaphores.

Des hyperboles.

L'hyperbole est une figure de style qui consiste à augmenter la vérité des choses, à faire une exagération volontaire dans le but de produire un effet.

Des personnifications.