Cours La mémoire immunitaire
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

L'énoncé

Remplir le QCM suivant pour vérifier ses connaissances sur les lymphocytes responsables de la mémoire immunitaire. 


Tu as obtenu le score de


Question 1

La mémoire immunitaire s'applique : 

À la défense immunitaire à médiation humorale (lymphocytes B mémoires) comme à la défense immunitaire à médiation cellulaire (lymphocytes T mémoires). 

À la défense immunitaire à médiation humorale (lymphocytes T mémoires) comme à la défense immunitaire à médiation cellulaire (lymphocytes B mémoires). 

À la défense immunitaire à médiation humorale (lymphocytes B mémoires) uniquement. 

À la défense immunitaire à médiation cellulaire (lymphocytes B mémoires) uniquement. 

Question 2

Que se passe-t-il concernant les lymphocytes B lors de la première infection de l'organisme par un pathogène précis ? 

Parmi le stock de lymphoctes B naïfs, une partie sont sélectionnés car ils possèdent à leur surface des anticorps complémentaires de l'antigène caractérisant le pathogène responsable de l'infection. 

Les lymphocytes B naïfs possédant à leur surface des anticorps complémentaires de l'antigène caractérisant le pathogène responsable de l'infection se mettent à produire des anticorps circulants. 

Les lymphocytes B mémoires possédant à leur surface des anticorps complémentaires de l'antigène caractérisant le pathogène responsable de l'infection se différencient en plasmocytes produisant des anticorps circulants.

Question 3

Quel est le devenir du pool de lymphocytes B naïfs sélectionnés car ils possédaient à leur surface des anticorps complémentaires de l'antigène caractérisant le pathogène responsable de l'infection ? 

Une partie se différencie en plasmocytes, cellules effectrices produisant des anticorps identiques à ceux portés en surface par les lymphocytes sélectionnés. Ceux-ci prolifèrent et produisent une grande quantité d'anticorps circulants qui forment des complexes immuns avec les antigènes présents dans le sang et la lymphe, qui sont ensuite phagocytés. 

Une partie se différencie en lymphocytes B mémoires, de cellules à longue durée de vie qui permettent à l'organisme de conserver une trace de l'infection en cours. 

Ils prolifèrent et forment des complexes immuns avec les antigènes présents dans le sang et la lymphe, qui sont ensuite phagocytés, ce qui permet l'élimination des antigènes présents dans l'organisme. 

Question 4

Qu'est-ce qu'une prolifération clonale ? 

Il s'agit d'un ensemble répété de méioses successives permettant d'obtenir à partir d'une cellule initiale un grand nombre de cellules toutes identiques entre-elles. 

Il s'agit d'un ensemble répété de mitoses successives permettant d'obtenir à partir d'une cellule initiale un grand nombre de cellules toutes identiques entre-elles. 

Il s'agit d'une simple mitose : à partir d'une cellule mère on obtient deux cellules filles identiques entre-elles et à la cellule qui les a données. 

Question 5

Sur quoi repose la reconnaissance spécifique anticorps/antigène ? 

La reconnaissance spécifique anticorps/antigène repose sur une reconnaissance de type molécule/récepteur : les anticorps produisent des petites molécules qui se fixent aux antigènes possédant à leur surface le récepteur complémentaire. 

La reconnaissance spécifique anticorps/antigène repose sur une reconnaissance de type clé/serrure : un antigène se fixe par complémentarité de forme à l'anticorps dont la partie variable est complémentaire à cet antigène. 

La reconnaissance spécifique anticorps/antigène repose sur une reconnaissance de type clé/serrure : un anticorps se fixe par complémentarité de forme à l'antigène dont la partie variable est complémentaire à cet anticorps. 

Question 6

En quoi la deuxième rencontre de l'organisme avec un certain pathogène diffère de la première rencontre, concernant les lymphoctes B ? 

Cette fois, seuls les lymphocytes mémoires sont sollicités : ils se différencient rapidement en plasmocytes plus nombreux, qui produisent plus d'anticorps. 

Cette fois, en plus des lymphocytes B naïfs, les lymphocytes mémoires sont sollicités : ils se différencient rapidement en plasmocytes. Ceux-ci sont plus nombreux et prolifèrent plus vite donc produisent plus d'anticorps circulants pour une réponse immunitaire plus efficace. Un pool de lymphocytes B mémoires est reconstitué. 

Cette fois, les lymphocytes B naïfs ne se différencient qu'en plasmocytes.