Cours Analyse de la structure sociale
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

Pour chaque question, quatre réponses te sont proposées, une seule est valable. Attention aux pièges, aux confusions et aux imprécisions !


Tu as obtenu le score de


Question 1

La mobilité sociale c'est la circulation des individus dans la hiérarchie sociale. Si un fils d'ouvrier devient instituteur (profession intermédiaire) de quel type de mobilité s'agit-il ?

D’une mobilité intergénérationnelle verticale.

Vrai, cet individu a connu une mobilité intergénérationnelle verticale puisqu’il appartient à une PCS différente de celle de ses parents.

D’une mobilité intergénérationnelle horizontale.

Faux, la mobilité horizontale est un changement de profession mais l’individu garde le même statut, reste dans la même PCS.

D’une mobilité intragénérationnelle ascendante.

Faux, il n’est pas précisé ici le parcours de cet individu dans sa carrière professionnelle, on ne peut donc pas parler de mobilité intragénérationnelle.

D’une mobilité intragénérationnelle horizontale.

Faux, il n’est pas précisé ici le parcours de cet individu dans sa carrière professionnelle, on ne peut donc pas parler de mobilité intragénérationnelle.

La mobilité peut se faire entre plusieurs générations ou au cours d’une vie, elle peut se faire de manière ascendante ou descendante et elle peut se faire au sein d’une catégorie ou entre plusieurs catégories.

Question 2

À quelle question une table de recrutement permet-elle de répondre ?

Quelle est la part des fils d’ouvriers qui sont devenus ouvriers ?

Faux, c’est la table de destinée qui permettrait de répondre à cette question.

Quelle est la part des ouvriers dont le fils est devenu ouvrier ?

Faux, dans les tables de mobilité, la génération des pères n’est pas représentée. Seule la génération des fils apparaît même s’ils sont classés en fonction de la profession de leur père.

Quelle est la part des ouvriers dont le père était ouvrier ?

Vrai, une table de recrutement permet de savoir « d’où viennent » les actifs représentés.

Quelle est la part des pères d’ouvriers qui étaient ouvriers ?

Faux, dans les tables de mobilité, la génération des pères n’est pas représentée. Seule la génération des fils apparaît même s’ils sont classés en fonction de la profession de leur père.

Les tables recrutement s’opposent aux tables de destinée.

Question 3

Le paradoxe d'Anderson montre que :

Le niveau d’instruction n’a pas d’influence sur le statut social.

Faux, même si d’autres facteurs ont une influence sur le statut social, le niveau d’instruction est bien un déterminant fondamental du statut social.

Le fait de posséder un niveau de diplôme supérieur à celui de ses parents ne garantit pas de se trouver dans une position sociale plus élevée que la leur.

Vrai, le sociologue américain Charles Anderson a mis en évidence les effets de plus en plus limités des diplômes sur l’ascension sociale.

Il n’y a pas de corrélation entre le niveau d’instruction des parents et celui des enfants.

Faux, il y a bien un lien entre le niveau de diplôme des parents et celui des enfants, des sociologues comme P. Bourdieu et J.-C. Passeron l’ont bien mis en évidence.

La position sociale d’un individu dépend de celle de ses parents.

Faux, certes, la position sociale d’un individu dépend de celle de ses parents mais ça n’est pas ce que montre le paradoxe d’Anderson.

Selon ce paradoxe, le diplôme est comme une monnaie dont la valeur d’échange sur le marché du travail peut fluctuer.

Question 4

Qu'est ce que le capital culturel ?

Un terme dû à Pierre Bourdieu qui englobe les diplômes, les savoirs, savoir-faire et objets culturels possédés par un individu.

Vrai, le capital culturel désigne plus généralement l’ensemble des ressources culturelles possédées par un individu.

Un terme dû à Gary Becker qui désigne l’ensemble des qualifications et des expériences accumulées par un individu et qui peuvent être valorisées auprès d’un employeur.

Faux, il s’agit ici du capital humain.

L’ensemble des normes et des valeurs propres à une société.

Faux, il s’agit ici de la culture.

L’ensemble des institutions qui constituent le cadre des relations entre individus.

Faux, il s’agit ici du capital institutionnel.

Comme tous les capitaux, le capital culturel peut-être accumulé et en partie transmis. Il constitue une ressource socialement valorisée et valorisable.

Question 5

Pourquoi la mesure de la mobilité sociale des femmes est-elle problématique ?

Parce que les femmes sont encore beaucoup moins actives que les hommes.

Faux, les taux d’activité des femmes et des hommes sont aujourd’hui très proches.

Parce qu’on rapporte la situation des femmes à celle de leur mère. Or dans les générations d’après guerre, les femmes étaient souvent inactives, ce qui fait apparaître une mobilité ascendante.

Faux, on ne compare pas les filles à leurs mères justement parce que l’activité des femmes est encore récente.

La mesure de la mobilité sociale des femmes n’est pas plus problématique que celle des hommes.

Faux, en raison du caractère récent de l’activité des femmes, on doit comparer la situation des filles à celle de leurs pères, alors que la structure de l’emploi des hommes et des femmes est très différente.

Parce qu’on rapporte la situation des femmes à celle de leur père ce qui fait apparaître artificiellement une mobilité descendante.

Vrai, l’activité des femmes étant récente il est difficile de comparer la mobilité de mère en fille. Or, la structure de l’emploi féminin est différente de celle des hommes car les femmes ont moins de chance d’accéder aux positions les plus élevées.

N’oublie pas qu’aujourd’hui encore, il y a des différences entre la structure de l’emploi des femmes et celle des hommes.