Première > Français > Résumés d'œuvres (lectures cursives) > Roman

ROMAN

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Bel-Ami, Maupassant - Écrit

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Résumé pour l’écrit

 

Date de publication

1885, à la fin du XIXe siècle.

 

Genre

Cette œuvre appartient au genre du roman.

 

Mouvement

Ce roman s’inscrit dans le mouvement réaliste. Le réalisme vise à retranscrire fidèlement la réalité. 

 

Auteur

Guy de Maupassant est né en 1850, en Normandie. Il fréquente Flaubert qu’il tient pour son maître. Il s’installe à Paris pour accomplir ses ambitions d’écrivain. Il travaille à l’administration de plusieurs ministères. Il fréquente également les soirées littéraires. Son roman Bel-Ami est un des premiers livres de sa carrière.

 

Moments-clés

- L’ascension de l’escalier par Georges Duroy. Ce passage se situe au début du roman. Georges Duroy, personnage principal, rentre après son service militaire effectué en Algérie, durant la guerre. Il n’a pas réussi à trouver d’emploi et se retrouve en difficulté financière. Il rencontre, par hasard, un ancien camarade de régiment, Charles Forestier. Ce dernier l’invite au dîner mondain qu’il organise. Georges Duroy décide de se rendre au dîner, louant un costume pour l’occasion. Il monte l’escalier pour arriver à la salle du dîner. Il a l’espoir de s’y faire remarquer. Cette ascension de l’escalier est une métaphore de l’ascension sociale que Georges Duroy réalise au cours du roman. À l’issue de cette réception, Georges Duroy débute une nouvelle vie et gravit les échelons, en commençant par écrire un article sur son expérience de soldat en Algérie, pour le journal La vie française.

- Mort de Forestier. Cette thématique est l’un des sujets de prédilection de Guy de Maupassant. Ce passage intervient au moment où Georges Duroy est parvenu à s’imposer dans le milieu du journalisme, grâce à son ami Charles Forestier. Alors que Georges Duroy rejoint son ami dans le sud, la maladie de Charles Forestier se complique et il décède. Maupassant raconte la mort de cet homme, dans un long passage consacré aux questions existentielles. Forestier a une réflexion philosophique sur la vie et la mort. Il s’interroge sur les priorités qui s’imposent à lui au moment de sa mort, en exhortant Georges Duroy de bien employer sa vie. Ce passage est un moment clé du roman puisque Georges Duroy est amené à se questionner lui-même sur les choix qu’il fait. En effet, pour parvenir à gravir les échelons, il s’est servit de femmes, notamment Madeleine Forestier, épouse de Charles Forestier, qui l’aidait à rédiger des articles. Georges Duroy use de son charme pour s’attirer les charmes de femmes.

- Mariage avec la fille d’une ancienne maîtresse. L’ancienne maîtresse de ce passage est Mme Walter, épouse du directeur du journal La vie française, où travaille Georges Duroy. Il l’a séduit pour parvenir à obtenir une bonne place dans la rédaction. Il se marie avec la fille Walter pour asseoir définitivement sa position. Georges Duroy fait chanter le couple Walter pour contracter ce mariage. Georges Duroy devient, par cet acte, un scélérat. Ce passage fait écho à la leçon de morale Charles Forestier que Duroy choisit de ne pas suivre.

 

Thématiques importantes

- L’ambition. Bel-Ami, surnom que Georges Duroy obtient en raison des liaisons qu’il entretient, est un personnage ambitieux. Bel-Ami veut accéder à une position sociale élevée dans la société. En atteignant son but Bel-Ami s’assure une réputation, une bonne estime de lui-même et une situation matérielle enviable. Les choix que réalise Georges Duroy sont faits en vue de son objectif. On retrouve, en littérature, un profil similaire, dans Le Père Goriot, de Balzac avec le personnage de Eugène de Rastignac.

- Les rapports hommes et femmes sont au cœur du roman. Pour assouvir son ambition, Georges Duroy use des femmes influentes qu’il séduit. Le choix de Maupassant est peu conventionnel car, dans son roman Bel-Ami, ce sont les femmes qui ont le pouvoir. Ce pouvoir n’est pas synonyme d’émancipation des femmes puisqu’elles ne peuvent en jouir seules. Leurs influences ne peuvent, en outre, que servir à leurs amants ou à leurs proches. En cela, Maupassant s’inscrit dans une vision contemporaine de son temps.

 

Citation

« En voilà un trésor pour un homme qui veut parvenir »

Cette phrase est prononcée par Mme de Marelle, amante de Bel-Ami, à propos de Madeleine Forestier, femme de Charles Forestier et amie influente de Georges Duroy. Cette phrase signifie que la réussite de Georges Duroy n’est pas due à sa personne mais à celle de Madeleine Forestier. Ce « trésor » n’est pas destiné à cette femme mais à Georges Duroy qui l’utilise pour parvenir. « Parvenir » signifie là « gravir l’échelle sociale ».

 

Bonus

Pour approfondir le travail sur cette œuvre littéraire, il est possible de visionner l’adaptation cinématographique Bel-Ami de 2012.