Première > Français > Résumés d'œuvres (lectures cursives) > Roman

ROMAN

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Madame Bovary, Flaubert - Écrit

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Résumé pour l’écrit

 

Date de publication

1857

 

Genre

C’est un roman avec une prédominance du récit.

 

Mouvement

Cette œuvre s’inscrit dans le mouvement réaliste. Le réalisme s’applique à certains textes du XIXe et du XXe, il désigne le fait de décrire fidèlement la réalité sans l’idéaliser et en cherchant à être le plus précis possible dans la description, que ce soit par des éléments historiques, techniques ou scientifiques.

 

Auteur

Gustave Flaubert, auteur du XIXe siècle, originaire de la ville de Rouen dont il est encore aujourd’hui une figure importante. Il publie en 1857 Madame Bovary et un procès fut intenté contre lui et son œuvre pour atteinte aux bonnes mœurs.

 

Moments-clés

- La description de la casquette de Charles Bovary : c’est le moment où est décrit le futur mari d’Emma. Il est décrit enfant à l’école alors qu’il est le souffre-douleur de ses camarades. Ce portrait du futur époux d’Emma dès l’entrée du roman pose ce personnage comme étant faible et n’étant pas à la hauteur des aspirations d’Emma qui voit en lui un prince charmant et qui sera détrompée assez rapidement.

- La rencontre avec Rodolphe : Emma fuit la vie avec Charles, médecin de campagne, pour Rodolphe, jeune séducteur, qui devient son amant. Ils se rencontrent pendant les comices (foire agricole) et cette rencontre est intéressante car on a, au premier plan, la discussion amoureuse de séduction et à l’arrière plan, la foire agricole, qui instaure un sentiment de désillusion par rapport à ce qu’il se passe entre les deux jeunes gens.

- Rêve d’évasion d’Emma avec Rodolphe : passage intéressant sur le plan de l’écriture car on met un certain temps à comprendre qu’il s’agit d’un rêve et non de la réalité puisque ce moment est écrit au discours indirect libre. S’ensuit la lettre de rupture écrite par Rodolphe et reçue par Emma. On apprend, juste avant, la manière dont Rodolphe la pensée et avec quel cynisme il la rédige. On assiste à sa lecture par Emma et à son désespoir amoureux.

- La mort d’Emma par suicide : à rebours des codes romantiques car elle s’empoisonne et le lecteur a le droit à une description précise des symptômes (comme les vomissements). Flaubert, car il est réaliste, cherche le détail et la véracité et donc décrit la scène précisément sans éluder les détails prosaïques.

 

Thématiques

- Rejet du romantisme et de l’idéalisation de la vie au nom de la réalité et de la dure réalité de la vie. C’est ce que l’on appelle le bovarysme, à savoir le fait de préférer les rêves à la réalité : ce que dénonce Flaubert. Le bovarysme est un terme inventé au XXe siècle : prétention qu’on les lecteurs de livres sentimentaux à projeter ce qu’ils ont lu sur la vraie vie. Cette notion peut être rapprochée de la figure de Don Quichotte dans la littérature espagnole.

- Condition féminine : L’héroïne principale est une femme et l’on suit ses déboires et désillusions en tant que femme.

 

Citation

« Madame Bovary c’est moi », cette citation n’est pas dans le texte mais a été prononcée par Flaubert qui s’identifie à son personnage et éprouve de l’empathie pour son héroïne (ou anti-héroïne), Emma.

 

Bonus

L’adaptation cinématographique Madame Bovary de Claude Chabrol montre un style très convergent avec Flaubert grâce à un cinéaste qui s’attachait aussi à dépeindre la réalité dans son côté anecdotique mais aussi significatif et important.