Première > Français > Résumés d'œuvres (lectures cursives) > Roman

ROMAN

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Manon Lescaut, Prévost - Écrit

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Résumé pour l’écrit

 

Date de publication

1731, au début du XVIIIe siècle.

 

Genre

Il s’agit d’un roman. Ce roman peut être qualifié de roman mémoire puisqu’il s’agit des mémoires du chevalier des Grieux, écrit à la première personne, aux nombreux points communs avec son auteur faisant de ce roman presque une biographie. Néanmoins il s’agit d’une fiction donc un roman mémoire.

 

Mouvement

Ce roman est souvent rapproché du mouvement des Lumières. Les écrivains des Lumières s’engagent afin de répandre le savoir et de favoriser l’exercice de la raison. Dans Manon Lescaut l’histoire sert de cadre pour une satire sociale, c’est pourquoi ce roman se rattache au mouvement des Lumières. En raison de sa thématique centrale, la rencontre amoureuse, et en sachant qu’au XVIIIe siècle, il existait déjà un courant proche du romantisme, Manon Lescaut peut aussi s’inscrire dans le mouvement romantique.

 

Auteur

L’Abbé Prévost est un homme d’Église. Au cours de sa vie, il a pris alternativement les fonctions de soldat, religieux et voyageur. Il débute sa carrière d’homme religieux chez les Jésuites. Il quitte cet ordre à plusieurs reprises, de son plein gré et à la demande de ses confrères. Il part en Hollande ouvrir un café. Il s’installe ensuite à Londres où il traduit des romans anglais. L’Abbé Prévost est un homme de lettres. Il publie quelques ouvrages. Il est connu pour publier des romans scandaleux. Manon Lescaut est perçu comme le plus scandaleux d’entre tous.

 

Moments-clés

- La rencontre des amants. Il existe des recherches sur les rencontres amoureuses dans la littérature qui ont donné naissance à des termes techniques dont celui servant à définir cette rencontre : le topos de la rencontre amoureuse. Généralement ce topos débute par un échange de regards avant de prendre la forme d’un coup de foudre. Le passage de la rencontre amoureuse dans Manon Lescaut correspond tout à fait à cette définition. Le chevalier des Grieux, à la vue de Manon, en tombe éperdument amoureux. Lors de leur premier échange verbal, le chevalier se surprend à lui parler aisément, sans timidité.

- La mort de Manon Lescaut dans le désert. Au cours du roman, le personnage de Manon perd son innocence. Elle se prostitue au besoin tandis que son frère joue aux jeux. Ces deux protagonistes entraînent le chevalier dans leur débauche en le dépouillant de ses sous et en nuisant à sa réputation. Manon Lescaut est envoyé à la Nouvelle-Orléans, aux État-Unis puisqu’il s’agit d’un exil, remplaçant le bagne, en terre peuplée de bagnard et de filles de mauvaises vies. Le chevalier des Grieux la suit. Ils parviennent à s’échapper jusque dans le désert. Le désert est un élément symbolique. Il décrit un état d’âme d’errance et de solitude. C’est dans ce décor que Manon meurt et des Grieux l’enterre.

 

Thématiques importantes

- L’amour est au cœur du roman. L’amour est la force qui se joue de toutes les contraintes. En cela, il s’agit d’un amour romantique plus qu’un amour de raison proche des Lumières.

- Les personnages sont stéréotypés. Le chevalier des Grieux représente le candide ou l’ingénu, terme faisant référence aux textes de Voltaire, le candide est un personnage apprenant la vie au contact d’événements douloureux. Manon Lescaut représente la femme fatale puisqu’elle entraîne son amant à sa perte.

 

Citation

« On ne ferait pas une divinité de l’amour s’il n’opérait des prodiges »

Cette phrase est tirée du topos de la rencontre amoureuse. Il s’agit d’une pensée de des Grieux, à posteriori. « Un divinité de l’amour » fait référence à la divinité gréco-latine Eros, dieu de l’Amour représenté comme un petit angelot. La fin de la citation « opérait des prodiges » fait référence aux nombreuses péripéties du roman, les déboires du chevalier et l’ascension morale de Manon.

 

Bonus

Il existe un opéra, intitulé également Manon Lescaut de Giovanni Puccini. Les décors de l’Abbé Prévost ont suscité un intérêt profond pour le roman, facilement transposable dans un espace scénique.

Pour étudier la figure de la femme fatale, un roman du XIXe siècle peut compléter ce modèle de femme. Il s’agit de La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas (fils).