Première > Français > Résumés d'œuvres (lectures cursives) > Roman

ROMAN

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Germinal, Zola - Oral

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Questions sur l’ensemble de l’œuvre

 

À quel mouvement littéraire appartient ce texte ?

Cette œuvre appartient au mouvement littéraire naturaliste. C’est Zola qui va développer cette école d’écriture en partant du mouvement réaliste. Le mouvement réaliste est représenté par Balzac dont Zola est un grand lecteur. Zola emprunte donc à Balzac ce souci du réel qui s’éloigne d’une représentation idéalisée des choses, pour plutôt les montrer telles quelles sont. Zola cherche donc le naturel qui va jusqu’à des détails techniques concrets et précis. Pour cela, il enquête sur le terrain pour nourrir ses romans de détails, de techniques et de métiers. Dans Germinal, Zola dépeint le milieu des mines, le travail des mineurs. Ce roman est donc une fiction puisque les personnages sont inventés mais c’est aussi un document sur ce qu’était le travail dans les mines au XIXe siècle.

 

Qui est Étienne Lantier ?

Étienne Lantier est le protagoniste, c’est-à-dire le personnage principal du roman. La famille Lantier parcourt la saga des Rougon-Macquart, l’oeuvre de Zola. Étienne Lantier est le fils de Gervaise Macquart, l’héroïne de L’Assommoir, une blanchisseuse, dont le deuxième mari va la faire sombrer dans l’alcoolisme. Étienne est le frère de deux autres personnages : Claude Lantier est dépeint dans L’Oeuvre et Anna Lantier, surnommée Nana dans le roman éponyme, c’est-à-dire qui porte en titre le nom du personnage principal, ici Nana.

 

II. Questions sur l’incipit : description de la mine du Voreux

 

Que nous apprend cet incipit sur le personnage d’Étienne Lantier ?

L’incipit informe sur le lieu, le temps, le protagoniste et éventuellement l’intrigue. Zola décrit des réalités qui lui sont contemporaines, l’action se passe donc au XIXe siècle. Étienne Lantier est seul, et marche vers la mine du Voreux. Le terme ouvrier est utilisé pour le qualifier et plus précisément le terme de journalier, c’est-à-dire un ouvrier qui travaille à la journée. Il n’est pas assez couvert pour se protéger du froid.

 

En quoi cet incipit est-il naturaliste ?

Il décrit précisément un itinéraire entre deux villes, que Zola a surement parcouru ou étudié sur une carte.

 

III. Questions sur l’explicit

 

Étienne Lantier est-il un héros de roman ?

Le personnage principal n’est pas forcément un héros. Un héros est un personnage qui a une grandeur, une stature qui le distingue des autres personnages. La notion de héros induit que le personnage soutient des valeurs, qu’il va mener des combats ou poursuivre une quête, passer des obstacles et en sortir vainqueur. À la fin du roman, Étienne Lantier repart de l’endroit où il arrive au début du roman, en étant toujours démuni. Cependant, il a mené un combat en conduisant la grève des ouvriers. La grève va échouer et être meurtrière, mais ce n’est pas le fait d’Étienne Lantier. Même si Lantier échoue on peut le considérer comme un héros de roman de par sa grandeur d’âme, son courage, sa détermination et malgré tout sa capacité à aller de l’avant malgré son échec. Il n’est donc pas un héros romantique mais un héros naturaliste.

 

Quel est le lien de l’explicit avec le titre du roman ?

Germinal est le mois d’avril dans le calendrier républicain. À ce titre germinal est le mois de la renaissance, de ce qui germe. C’est dans le dernier paragraphe, qu’est développée cette idée de la germination, image de la nature qui s’apprête à renaître suite à un hiver ayant été très difficile. L’hiver symbolisant la mort et la destruction. À travers cette image du printemps, Zola décrit le mécanisme de la révolte, le fait que la révolte a été écrasée et qu’elle va éclater à nouveau. Dans une métaphore filée, Zola fait référence à la fois à la germination, symbole du renouveau, et au caractère républicain et révolutionnaire de la révolte à venir des ouvriers de la mine.