Première > Français > Résumés d'œuvres (lectures cursives) > Théâtre

THÉÂTRE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Ruy Blas, Hugo - Oral

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Questions sur l’œuvre en général

 

Qu’est-ce qu’un drame romantique ?

Un drame romantique est une pièce où rien n’est joué d’avance, la liberté du personnage s’exerce jusqu’à la fin. Ce genre s’oppose à celui de la tragédie où tout est déjà décidé. Dans le drame romantique, la fin est souvent néfaste pour le héros. Le romantisme apparaît dans le genre théâtral par l’alternance entre de passages légers et comiques puis graves. Le drame romantique mêle aussi des personnages de différentes classes sociales, issus de la noblesse et d’autres classes plus basses.

 

Ruy Blas est-il un héros romantique ?

Le héros romantique est un personnage tourmenté, partagé entre rêve et réalité. Ici, Ruy Blas cherche à s’élever dans la société de manière spirituelle et morale. Mais il est confronté à la réalité de sa classe sociale qui l’entrave. Le héros romantique est double, il se dissimule derrière une autre identité.

 

II. Question sur l’Acte II, scène 2 : la lecture de la lettre de Ruy Blas par la Reine

 

Cette lettre est-elle une surprise pour le spectateur ?

Le spectateur connaît déjà l’existence de la lettre, car à l’acte I, Ruy Blas avoue l’avoir écrite et déposée sur un banc où il a l’habitude de déposer des fleurs pour la Reine. La Reine porte la lettre sur son cœur et lorsqu’elle relit la lettre, le spectateur accède aux mots de la lettre et à la sincérité des sentiments de Ruy Blas.

 

III. Question sur la mort de Ruy Blas

 

En quoi cette fin justifie la caractérisation de cette pièce comme un drame ?

La mort de Ruy Blas n’était pas décidée d’avance, jusqu’au bout il semble possible à Ruy Blas de survivre. Sa mort survient rapidement et découle du choix de Ruy Blas de se suicider, ce qui surprend les spectateurs et la Reine, seul personnage présent. Ruy Blas n’est pas enchaîné à un destin qui le pousse à mourir, il est libre. C’est en cela que cette fin justifie la caractérisation de cette pièce comme un drame.