Première > Français > Résumés d'œuvres (lectures cursives) > Littérature d'idées

LITTÉRATURE D'IDÉES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Zadig, Voltaire - Écrit

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Résumé pour l’écrit

 

Date de publication

Cette œuvre a été publiée en 1747, au milieu du XVIIIe siècle.

 

Genre

Cette œuvre est un conte philosophique.

 

Mouvement

Cette œuvre fait partie du mouvement des Lumières. Les Lumières est un mouvement philosophique, littéraire et artistique. Ce mouvement met en avant l’importance de la raison et de la rationalité sur les questions que la philosophie pose sur l’homme, sur le bien et le mal. Le mouvement croit en l’idée du progrès dans l’Histoire. C’est-à-dire que l’Histoire avance, les hommes sont perfectibles, les erreurs passées ne se reproduiront pas grâce à la culture et au savoir.

 

Auteur

François-Marie Arouet se donne pour nom de plume Voltaire, qui est en réalité un anagramme de son nom écrit en latin : Arovet LJ (le jeune). Il est le fils d’un notaire, c’est donc un roturier. Très jeune, Voltaire veut faire une carrière d’homme de lettres tandis que son père le destine à faire carrière dans le droit. Cependant, il parvient, en tissant des relations, à se faire protéger par plusieurs nobles, et devient historiographe du Roi Louis XV, c’est-à-dire qu’il a la charge d’écrire les actions et décisions du Roi.

Zadig est un conte qui ressemble à Candide, un autre conte philosophique de Voltaire. Zadig et Candide sont de jeunes hommes qui découvrent la vie à travers plusieurs mésaventures. Contrairement à Candide, l’action ne se passe pas en Occident mais au Moyen-Orient, notamment à Babylone.

 

Moments-clés

- Chapitre 1, l’incipit. Zadig aime une femme enlevée. Zadig cherche à la retrouver, il est blessé en combattant et devient borgne. C’est ensuite pour cette raison que la femme le quitte. Cette première mésaventure mêle ironie et absurdité puisque le personnage, en faisant un acte de bravoure pour sauver celle qu’il aime, reçoit l’inverse de ce qu’il souhaitait.

- Chapitre 7. Les adeptes d’un temple se disputent pour savoir s’il faut entrer par le pied droit ou gauche dans le temple. Zadig résout la question en sautant à pieds joints pour entrer. Cette démarche illustre celle des Lumières qui cherche à contrer les préjugés liés à l’adhésion à une foi pour montrer que c’est la raison qui doit prévaloir dans l’action humaine et la conception du monde.

 

Thématiques importantes

- La ruse est utilisée par Zadig pour se sortir de situations complexes en utilisant sa rationalité.

- Justice et injustice. En disant la vérité ou en proposant des arguments logiques, Zadig se met à dos des personnages détenteurs du pouvoir et dont l’autorité est conservée par des croyances que ces personnages propagent et imposent. C’est ainsi que Zadig est condamné à mort puis sauvé in extremis.

 

Citation

« Il est important de se faire à l’idée que le mal est un élément nécessaire à l’ordre du monde ».

Cette phrase apparaît au dernier chapitre. Elle est dite par un ermite auprès duquel Zadig séjourne avant d’épouser la Reine et de devenir Roi. Cette phrase fait référence à celle dite par Pangloss dans Candide, où il explique que sans le mal le monde n’existerait pas. Cela répond aux questions que Zadig et Candide se posent. Par exemple : pourquoi le mal existe et quel sens faut-il lui donner ?

 

Bonus

Certains chapitres de Zadig font référence aux Trois princes de Serendip qui date de 1557. Il s’agit d’une fable ou trois princes vont trouver ce qu’ils cherchent par des chemins inattendus. Cela a donné le terme « sérendipité » utilisé notamment en sciences. Il s’agit de trouver la réponse à un problème en empruntant une voie qui n’était pas celle prévue au départ.