Première > Français > Résumés d'œuvres (lectures cursives) > Littérature d'idées

LITTÉRATURE D'IDÉES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

De la servitude volontaire, La Boétie - Oral

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Questions sur l’ensemble de l’œuvre

 

De quel auteur La Boétie était-il proche ?

Il s’agit de Michel de Montaigne. Etienne de La Boétie et lui étaient amis, quoi que ce fut une amitié courte puisque La Boétie est mort jeune et ils ne se sont connus que quatre ans. Mais c’est une amitié qui a laissé un forte trace dans l’œuvre de Montaigne qui a décidé d’éditer les poèmes de La Boétie ainsi que le Discours de la servitude volontaire

 

À quel mouvement se rattache ce livre ?

Ce livre se rattache au courant de l’humanisme, qui s’ancre dans la période de la Renaissance.

 

I. Questions sur le texte « Contre la monarchie »

 

Quel régime politique défend La Boétie ?

Le régime politique que défend La Boétie en critiquant la monarchie, c’est la république. Etienne de La Boétie est quelqu’un qui a beaucoup étudié la République vénitienne et qui a trouvé dans ce modèle politique un idéal qu’il voulait propager en France.

 

Comment l’auteur construit-il son argumentation ?

C’est un texte qui est construit par apostrophes : La Boétie interpelle ses lecteurs à travers un certain nombre de questions. Ces questions peuvent être rhétoriques ou oratoires, c’est-à-dire que ce sont des questions qui n’appellent pas forcement à des réponses puisqu’elles les contiennent dans leur propre formulation. La Boétie va ainsi demander « comment peut-on accepter de rester sous le joug d’un tyran qui ne tire son pouvoir que de ses esclaves ? ». La réponse est dans la question : on ne peut pas.

 

La Boétie cherche-t-il à convaincre ou à persuader ?

« Convaincre » veut dire faire accéder quelqu’un à une théorie ou thèse par sa raison. « Persuader » c’est faire accepter à quelqu’un une position en jouant sur ses émotions. La Boétie cherche à la fois à convaincre et à persuader, puisqu’il fait appelle à une argumentation solide et structurée à travers une série d’arguments, et parce qu’il veut jouer sur le sentiment d’indignation de ses lecteurs en révélant une injustice dont ils sont les victimes et que, souvent, ils n’avaient pas perçu comme telle avant de lire le texte. Il s’agit de faire appel aux émotions et à la raison du lecteur pour le pousser à se défendre face à l’injustice.