Sixième > SVT > Unité, diversité des organismes vivants > Stage - La définition d’espèce

STAGE - LA DÉFINITION D’ESPÈCE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

La définition d'espèce

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Le vivant est constitué d’une multitude d’êtres vivants différents : on compte parmi eux les animaux terrestres, les animaux marins, les êtres vivants qui sont sous terre et les végétaux, qui vivent dans des environnements différents. Les scientifiques ont créé la notion d’espèce pour pouvoir ranger tous ces êtres vivants

 

Essayons de comprendre ce qu’est cette notion d’espèce et comment on l’a déterminée.

Se demander si l’abeille commune et le renard roux font partie de la même espèce nous mène instinctivement à une réponse négative. Cependant, la réponse est moins évidente lorsqu’il s’agit de la grenouille verte et la grenouille rousse. Pourtant, ce sont bien deux espèces différentes. Deux critères majeurs ont donc été mis en place afin de définir la notion d’espèce :

 

I. L’interfécondité : pouvoir se reproduire

 

La première notion très importante est celle de l’interfécondité, qui désigne le fait d’être capable de se reproduire, être capable d’avoir des petits, une descendance.

 

 

1er cas : un individu (rond vert) et un autre individu (carré orange) se reproduisent et on obtient une descendance.

2e cas : un individu (rond vert) et un autre individu (triangle bleu) essaient de se reproduire mais on n’obtient pas de descendance. Ils ne sont pas interféconds, ce sont donc bien deux espèces différentes.

Cela explique pourquoi la grenouille verte et la grenouille rousse ne sont pas de la même espèce, car elles ne sont pas capables de se reproduire ensemble.

 

II. Une descendance fertile

 

La notion d’espèce se définit aussi selon la fertilité de la descendance. Par exemple, le tigre du Bengale qui vit en Asie et le lion de la savane qui vit en Afrique sont a priori deux espèces distinctes car ils ne sont pas censés se rencontrer, donc ne pas avoir de descendance. Mais l’homme, en créant des zoos, a pu rapprocher ces deux félins, ce qui a donné naissance à un hybride, appelé le ligre.

 

 

Ces deux espèces ont donc été capables de se reproduire. Mais, si le ligre venait un jour à se reproduire avec un lion ou un tigre, il n’aurait pas de descendance : il est stérile. Comme la descendance issue de ces deux animaux est stérile et incapable de continuer les générations futures, on peut affirmer qu’il s’agit bien de deux espèces distinctes.

 

III. Bilan

 

Deux individus d’une même espèce doivent être capable de se reproduire entre-eux, mais également d’obtenir des descendants qui puissent aussi être capables de se reproduire à leur tour. Ainsi est définie la notion d’espèce.