Terminale > SES > Sociologie > Analyse de la structure sociale

ANALYSE DE LA STRUCTURE SOCIALE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Comment les sociologues pensent-ils la structure sociale ?

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

La stratification sociale est l’ensemble des différenciations sociales basées sur la distribution inégale des ressources et des positions dans une société.

La stratification sociale est le fondement d’une hiérarchie sociale plus ou moins formelle dans une société. Elle se fonde sur des groupes sociaux qui sont des ensembles d’individus partageant des caractéristiques communes.

On distingue les sociétés dans lesquelles il existe des groupes de droit dont l’existence ou la religion est reconnue formellement dans la loi : c’est notamment le cas des castes sociales en Inde ou encore des ordres sous l’Ancien régime. Dans notre société, il n’existe pas de caste sociale, en principe tous les individus sont égaux. Il existe toutefois des groupes de fait dont on ne peut nier l’existence bien qu’elle ne soit pas retranscrite dans la loi.

Pour étudier la structure sociale on se fonde sur l’analyse de deux sociologues allemands des XIXe et XXe siècles : Marx et Weber. Leur analyse diffère, Marx estime qu’il y a des classes sociales tandis que Weber estime que les circonstances sont plus complexes et les groupes moins formellement ancrés : il parle ainsi de « strate ».

 

I. La structure sociale selon Marx

 

Pour Marx, la dimension fondamentale est l’aspect économique. La position dans le rapport de production est déterminante : il oppose les capitalistes qui disposent des moyens de production aux travailleurs ne disposant que de leur force de travail pour subvenir à leur besoin, appelés prolétariat. Le critère économique est donc fondamental en tant qu’il fonde cette idée de classe en soi, c’est-à-dire l’existence de groupes sociaux en vertu de leur condition de vie ou de leur place dans le processus de production. Ainsi, une classe sociale en soi correspond à l’ensemble des personnes partageant les mêmes conditions d’existence. Pour Marx, le fait de partager les mêmes conditions sociales ne suffit pas : il faut un sentiment d’appartenance ou le sentiment d’appartenir à une classe sociale. Cela correspond à la classe pour soi. C’est un groupe qui partage un intérêt commun mais qui en a également conscience.

 

II. La structure sociale selon Weber

 

Pour Weber l’analyse est différente bien qu’il admette aussi qu’il existe des différences économiques au sein des sociétés. Selon lui, ce n’est pas le seul critère qui permette d’analyser la société. Il y aurait trois dimensions : économique (se basant sur les richesses), sociale (se basant sur le prestige) et politique (accès au pouvoir). Pour Weber, il y a un enchevêtrement de positions car des strates peuvent se superposer. On peut avoir beaucoup de richesse et peu de pouvoir politique.

Une autre différence fondamentale est que Marx considère que les classes ont forcément des intérêts antagoniques menant au conflit et créant nécessairement une lutte de classe. Weber estime qu’il n’y a pas forcément de conflit car les classes ne sont pas figées et il existe des possibilités d’évoluer.

 

Ainsi, l’analyse de Marx est caractérisée de réaliste car il part du constat que les classes existent et qu’il ne fait que les analyser. Pour Weber, on part davantage d’une analyse nominaliste car les groupes sociaux n’existent pas forcément et c’est le sociologue qui les nomme et les identifie pour pouvoir les analyser.