Cours Fonctionnement de l'organisme : respiration et fréquence respiratoire
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

Remplir le QCM suivant pour vérifier ses connaissances quant aux poumons et aux alvéoles pulmonaires. Selon les questions, plusieurs réponses sont possibles. 


Tu as obtenu le score de


Question 1

Qu'est-ce que l'appareil respiratoire à l'échelle de l'individu ? 

L'appareil respiratoire est constitué des poumons, des voies respiratoires et du diaphragme. 

L'appareil respiratoire est constitué des poumons, des voies respiratoires et des muscles respiratoires (diaphragme et autres muscles situés au niveau des côtes).

L'appareil respiratoire est constitué des poumons et des muscles respiratoires (diaphragme et autres muscles situés au niveau des côtes).

On peut diviser l'appareil respiratoire en trois groupes.

Question 2

Les voies respiratoires se ramifient : quelle est leur succession à mesure qu'elles se font de plus en plus fines et nombreuses ? 

L'air circule d'abord dans la trachée qui se ramifie en trachéoles puis en bronches et enfin en bronchioles par lesquelles l'air atteint les sacs alvéolaires. 

L'air circule d'abord dans la trachée qui se ramifie en bronches puis en bronchioles par lesquelles l'air atteint les sacs alvéolaires. 

Les voies respiratoires ne changent pas de nom à mesure qu'elles se ramifient puisqu'elles forment un continuum appelé bronchioles. 

Question 3

Quels sont respectivement : la longueur de la trachée, le diamètre des bronches, le diamètre des bronchioles ? 

La trachée est longue de 12 cm ; les bronches ont un diamètre compris entre 1 cm et 1 mm ; les bronchioles un diamètre inférieur à 1 mm. 

La trachée est longue de 30 cm, les bronches ont un diamètre compris entre 1 cm et 1 mm, les bronchioles un diamètre inférieur à 1 mm. 

La trachée est longue de 12 cm, les bronches ont un diamètre compris entre 2 cm et 1 cm, les bronchioles un diamètre supérieur à 1 cm. 

Les bronchioles ont un diamètre inférieur à 1 mm.

Question 4

Qu'entraîne une contraction des muscles respiratoires ? 

Leur contraction entraîne une remontée du diaphragme, la pression exercée permet d'expulser l'air en dehors des sacs alvéolaires vers l'extérieur. C'est l'expiration. 

Leur contraction entraîne une descente du diaphragme, la dépression entraînée permet l'entrée de l'air dans l'appareil respiratoire. C'est l'inspiration. 

Le relâchement des muscles respiratoires permet l'expiration de l'air.

Question 5

Comment se caractérise la circulation sanguine aux abords des sacs alvéolaires, permettant les échanges gazeux pulmonaires ? 

C'est à cet endroit que le sang s'approvisionne en O2 et libère le CO2, déchet de la respiration. 

Un ensemble de vaisseaux fins et très nombreux entourent chaque alvéole. 

Le sang y parvient par des artérioles pulmonaires qui s'affinent en capillaires très proches des alvéoles et donc de l'air, puis s'élargissent légèrement en veinules pulmonaires par lesquelles le sang repart.

Plusieurs réponses sont possibles. Bien lire la question : quelle(s) réponse(s) y répond(ent) le plus précisément ? 

C'est bien à cet endroit que le sang s'approvisionne en O2 et libère le CO2 déchet de la respiration, cela n'est cependant pas une particularité de la circulation sanguine à cet endroit mais une conséquence de sa particularité.

Les vaisseaux y sont très fins, nombreux et proches des alvéoles : c'est cela qui permet l'échange O2/CO2 entre le sang et l'air alvéolaire.