Sartre - Conscience et liberté

I. Sartre s’inscrit dans la tradition de Descartes

 

– C’est la conscience qui définit le sujet.

– L’Homme est essentiellement libre.

– Critique de l’inconscient.

 

II. Les deux modalités de la conscience chez Sartre

 

La conscience réfléchie : conscience de soi, conscience positionnelle de soi.

 

La conscience irréfléchie : la conscience (de) soi, conscience non positionnelle de soi.

Deux exemples pour illustrer la conscience irréfléchie :

– le musicien

– l’écriture

 

III. La critique de l’inconscient freudien

 

– L’idée de censure psychique inconsciente est contradictoire.

– Alain : « savoir, c’est savoir qu’on sait ».

– Plutôt que d’inconscient, il faut parler de mauvaise foi !

 

IV. La liberté, caractéristique inhérente de la condition humaine

 

– « L’existence précède l’essence. »

– Risque : vouloir se déresponsabiliser en étant de mauvaise foi.

 

Un exemple de Sartre : « Nous n’avons jamais été aussi libres que pendant l’Occupation. »