Première > Français > Résumés d'œuvres (lectures cursives) > Poésie

POÉSIE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Romances sans paroles ; Jadis et Naguère, Verlaine - Écrit

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Résumé pour l’écrit

 

Date de publication

1874 ; 1884

 

Genre

Ces œuvres appartiennent au genre de la poésie.

 

Mouvement

Ces œuvres sont rattachées au mouvement symboliste. Ce mouvement est aussi représenté par Charles Baudelaire, qui cherchait les symboles dans le sens et dans la synesthésie. Verlaine ne va pas aussi loin mais il joue aussi avec les images et métaphores pour donner lieu à des évocations poétiques.

 

Auteur

Paul Verlaine (1844 - 1896) est un auteur français. Il quitte femme et enfants pour suivre Arthur Rimbaud, un jeune poète d’une vingtaine d’années. Ils voyagent ensemble en Belgique et en Angleterre et ils sont liés par une relation tumultueuse. Verlaine tire sur Rimbaud au moment de leur séparation ; il est condamné et fait de la prison. Après cette expérience, il décide de retourner au catholicisme de son enfance. Cependant, cet engouement pour la fois ne l’empêche pas de suivre certains excès et il est très dépendant de substances comme l’alcool ou l’absinthe. Il a écrit beaucoup de poèmes dans des formes fixes comme le sonnet, mais il va aussi essayer de renouveler la tradition poétique.

 

Moment-clé

- « Art poétique » est un poème dans lequel Verlaine parle du vers impair. (voir Citation)

 

Thématiques importantes

- La modernité. Verlaine est un poète qui ne renie pas l’héritage romantique et qui ne va pas chercher la beauté dans la laideur, comme Baudelaire. Il va chercher quelle est la beauté dans la ville moderne ou dans les paysages urbains comme ceux de Londres ou Bruxelles.

- La musicalité. Paul Verlaine a une culture musicale assez approfondie. Romances sans paroles est un titre qu’il emprunte à un compositeur de musique et qui indique qu’il cherche à transformer ses poèmes comme des chansons. La poésie a été seulement chantée jusqu’au Moyen Âge : ce n’est qu’à la Renaissance que l’on sépare musique et poésie. Verlaine en a conscience et cherche à donner un aspect musical à sa poésie.

 

Citation

« De la musique avant toute chose,

Et pour cela préfère l’Impair,

Plus vague et soluble dans l’air ».

Il s’agit d’un passage du poème « Art poétique ». Verlaine défend l’intérêt du vers impair, qui n’est pas la règle dans son époque. Il utilise des vers impairs pour parler des vers impairs. Il dit qu’ils sont plus légers, plus musicaux et agréables à l’oreille que le vers pair auquel les oreilles étaient habituées et qui ne surprend plus.

 

Bonus

Romances sans paroles est une œuvre pour piano de Félix Mendelssohn.