HISTOIRE-GÉOGRAPHIE

En quoi Mumbai est-elle typiquement une métropole de l’Asie du Sud, en quoi est-elle révélatrice de l’intégration de l’Inde, grande puissance émergente, dans la mondialisation ? Quels sont les conséquences spatiales et territoriales du développement de cette métropole ?

 

I. Une métropole émergente intégrée dans la mondialisation

Les atouts de Mumbai : ville compétitive, performante.

A. La capitale culturelle et économique de l’Inde

Mumbai est une mégapole extrêmement peuplée : 20 millions d’habitants.

L’entreprise Tata, qui est une des entreprise indienne les plus connues a son siège à Mumbai.

Mumbai est la capitale financière de l’Inde dont la bourse est l’une des 10 premières du monde.

C’est aussi là où sont implantés les studios de Bollywood, qui lui confèrent un rayonnement culturel.

B. Une interface entre l’Inde et le reste du monde

Mumbai dispose d’un réseau de communication complet : aéroport, train, port. On peut considérer la ville comme la porte d’entrée du sous-continent indien.

C. Une ville mondiale de deuxième rang

C’est une ville mondiale de même niveau que Moscou ou São Paulo. Ce qui lui manque pour être une véritable ville mondiale ce sont des activités importantes en recherche et développement, qui sont encore insuffisantes. Mumbai connaît aussi des problèmes d’économie informelle et de sous-traitance qui font qu’elle reste une métropole du Sud.

 

II. Étalement et polycentrisme

Conséquences du développement : la vile s’étend et se transforme.

A. Une forte croissance

La ville connaît une très forte croissance : 20 millions d’habitants. C’est une métropole attractive qui attire les migrants du reste du continent indien.

B. Un étalement spatial

Il y a un étalement de la ville vers le nord, depuis son centre qui est plutôt au Sud. Et la création de nouveaux espaces, nouveaux quartiers comme Navi Mumbai.

C. Une fragmentation spatiale

Il existe une ségrégation socio-spatiale entre les quartiers d’affaire, ceux favorisés et aisés du littoral et ceux défavorisés vers l’intérieur des terres : les slums (les bidonvilles).

 

III. Des problèmes sociaux et environnementaux

A. Persistance de la pauvreté

La persistance de la pauvreté est caractéristique des métropoles du Sud, en particulier de Mumbai. Par exemple avec le bidonville de Dahravi, véritable ville dans la ville où l’économie informelle est très importante et contribue tout de même au PUB (Produit Urbain Brut) de la ville.

B. Des problèmes d’infrastructures

Il existe des problèmes d’infrastructures, de transport et aussi des problèmes d’accès à l’eau potable qui sont très préoccupants et qui s’aggravent avec la croissance démographique que connaît Mumbai.

C. Des problèmes environnementaux

L’intensité des déplacements et des transports provoquent de la pollution.

Il y  a aussi le problème du grignotage du parc national Sanjay Gandhi au nord de la ville par l’habitat informel, ce qui est un problème typique des métropole du Sud.

 

Schéma bilan

 

Conclusion : Mumbai est une ville-monde en développement avec ses atouts, mais elle conserve clairement les caractéristiques d’une métropole du Sud avec certains problèmes persistants.