Le blog des Bons Profs

Stress scolaire : gérer la pression au collège et au lycée

Article publié le 04 Oct 2021

Un peu de stress stimule la concentration, l’apprentissage et rend efficace. Mais cela devient un problème quand votre enfant commence à douter de lui et à perdre confiance. Voici nos conseils pour ne pas se laisser envahir par la pression.

Comment se manifeste le stress chez un élève ?

Le stress chez l’élève peut avoir plusieurs causes :

  • La peur de l’échec ou de ne pas être à la hauteur
  • Son avenir. On lui demande sans cesse de se projeter pour plus tard
  • Son environnement familial (problèmes familiaux, parents soucieux des résultats,...)
  • L’école : il est trop bon et a peur d'être rejeté par ses camarades, il ne l'est pas assez et craint de décevoir ses parents/ses professeurs, il est moyen et s'inquiète de son avenir post-bac...

Il y a aussi le fait d’avoir à comprendre les cours, de les apprendre, de faire ses devoirs …

Il peut se sentir surchargé et avoir du mal à rester motivé.

Quoiqu’il en soit les conséquences du stress sont multiples :

  • La panique et la perte de ses moyens face à un devoir ou un examen
  • Le décrochage scolaire
  • Des difficultés de concentration
  • Des troubles de l'apprentissage ou physiques (maux de tête, maux de ventre, nausées, …) qui peuvent s'ils ne sont pas traités provoquer anxiété et dépression.

Comment faire barrage au stress ?

1 - S’organiser et fixer des objectifs précis et à très court terme

Le fait de préparer avec lui une liste d’actions simples à faire lui permettra de savoir exactement  quoi faire et quand le faire.

Par exemple, il peut :

  • Planifier et définir un emploi du temps avec ses cours, les devoirs à faire et ses activités extrascolaires
  • Relire chaque soir ses cours du jour.
  • Regarder des vidéos de rappel de cours des Bons Profs. 10 minutes suffisent pour comprendre l’essentiel à retenir et être sûr de comprendre ce qui a été vu en classe
  • Faire des fiches pour apprendre et réviser ses cours au fur et à mesure
  • Noter et résumer 3 points essentiels de ses leçons avec ses propres mots.

C’est bon à savoir :

Un élève qui comprend ce qu’on lui enseigne

  • s’intéressera plus facilement à ce que dit le professeur en classe
  • aura plus envie de participer
  • prendra plus de plaisir à aller en cours.

C’est une évidence mais il est encore nécessaire de le rappeler aux enfants : les leçons fraîchement revues après la classe seront plus facilement mémorisées. C’est autant de temps gagné pour la révision de ses contrôles et beaucoup moins de pression tout au long de l'année.

Résultat : les élèves sont plus attentifs et travaillent plus efficacement.

2 - Essayer de ne pas se comparer 

La pression vient également de la comparaison entre les élèves, pression qui a souvent un effet néfaste sur la confiance en soi.

Il est vrai que les pratiques de notation et d'évaluation en classe accentuent ce phénomène. Les élèves les plus performants sont alors mis en avant et cela peut renforcer la compétition existante. Dans ce cas-là, c’est le résultat final qui est valorisé plutôt que la façon d’assimiler et d’apprendre.

Pour un élève, ce qui va être stimulant, c’est de voir son travail payer quand il va fournir les efforts nécessaires.

C’est aussi en relativisant l’impact de la note qu'on lui permet de respirer. Si elle est mauvaise, mieux vaut s’intéresser d’abord à la cause : manque de travail ? difficulté de compréhension ?

Mais que faire quand son enfant travaille mais ne progresse pas ? Plusieurs possibilités s'offrent à vous :

  • se faire aider avec des vidéos de rappel de cours
  • revoir sa méthode de travail, 
  • se tester en permanence pour apprendre de ses erreurs pour ne plus les refaire
  • Encourager chaque réussite, aussi minime soit-elle.
  • Lui rappeler qu’il ne travaille pas pour les autres, mais pour lui. Ses notes lui permettent de se situer, d’évaluer ses forces et ses faiblesses. 

3 - Avoir confiance en ses capacités

Votre enfant a besoin de votre regard bienveillant pour se sentir en confiance. Il a besoin que vous croyez en lui. Pour cette raison n’hésitez pas à le féliciter pour chaque progrès accompli. Ces petites victoires comptent et l’aideront à persévérer et à se faire confiance.

Pour certains élèves, avoir un parent très investi qui supervise son travail peut être motivant. Pour d'autres, cela représente une véritable pression, cela les empêche de gagner en autonomie. Certains se sentent capables de travailler seuls et savent s'organiser. Si ce n’est pas le cas de votre enfant, nous vous conseillons de voir avec lui comment vous pouvez l’accompagner sans qu’il se sente ni surveillé ni  écrasé.

4 - Des astuces pour faire baisser la pression

  • Travailler sa respiration : proposer à votre enfant cet exercice. Inspirer pendant trois secondes par le nez en gonflant le ventre sans forcer, bloquer l'air pendant trois secondes puis expirer lentement par la bouche en laissant le ventre redevenir plat. Le bon rythme ? Trois fois par jour voire plus, si besoin.
  • Faire du sport - L’activité physique est très bénéfique pour évacuer les tensions.
  • Parler avec votre enfant de son stress et lui exprimer vos craintes sans pour autant dramatiser chaque événement de sa vie scolaire.
  • Le laisser s'exprimer, l'écouter, car c'est souvent à ce moment-là qu'il va trouver ses propres solutions, s’autorise à rêver et à croire en ses capacités.

Votre enfant doit se sentir soutenu, valorisé et stimulé. Il doit savoir qu’il peut compter sur vous et qu’il devra fournir de son côté les efforts nécessaires pour progresser et se sentir bien en classe.