Le Blog
des Bons Profs !

Comment réviser efficacement ses contrôles

Posté par Laurence | 15/11/2019 |

On le retrouve dans toutes les matières, et durant toute la scolarité, voici le contrôle ! Souvent redouté par les élèves, mais hélas obligatoire, le contrôle est souvent une source de stress importante pour les élèves.

Ne pas s’y prendre au dernier moment

Cela peut sembler évident mais un contrôle ne se révise pas à la dernière minute. Il est préférable, une fois la date connue, de prévoir son planning de révisions pour ne pas se retrouver submergé entre les devoirs, la révision des contrôles et les activités extrascolaires. 

Parents c’est là que vous intervenez et attention, vous n’aurez pas toujours le beau rôle. A la question “Où en es-tu dans tes révisions ? est ce que tu as avancé ?”, vous prenez le risque d’avoir en retour un “T’inquiète, je gère !”. 

Les enfants n’ayant pas le même sens de l’anticipation que les adultes, surtout quand il s’agit des devoirs, nous vous conseillons d’aborder la question, les weeks end ou mercredis afin de vérifier qu’il a déjà commencé et qu’il a au moins compris ses cours.

Apprendre régulièrement

Certains élèves ont plus de facilités que d’autres. Votre enfant a peut-être plus de mal que ses camarades, ce qui est parfois frustrant pour lui. Qu’il ne se décourage pas : en travaillant régulièrement, les résultats suivront. 

Pour mémoriser sans trop d’effort, nous lui conseillons déjà de

  1. Etre attentif en classe et de participer (50% du travail de mémorisation se fait à ce moment là)
  2. Relire tous les soirs ses cours de la journée et se tester juste après pour ancrer dans sa mémoire ce qu'il vient de voir. S'il manque de motivation pour réouvrir ses cahiers après 7 heures de cours, proposez lui regarder la vidéo des Bons Profs correspondant au chapitre étudié et de faire dans la foulée le QCM associé.

Connaître son cours est nécessaire mais pas suffisant. Votre enfant doit ensuite s’entraîner en faisant et refaisant des exercices, jusqu’à que tout soit compris et maîtrisé. Il existe plusieurs méthodes facilitant l’apprentissage. Il peut reprendre les exercices faits en classe, notamment ceux qui lui ont posé des difficultés. Il peut aussi en faire de nouveau tirés de son manuel ou proposés le site des Bons Profs...

Déterminer le type de mémoire de son enfant

Si votre enfant à une mémoire visuelle, nous lui conseillons de faire des fiches à chaque fin de chapitre. A lui de les construire comme il veut : 

  • en reprenant les mots clés, dates, formules, définitions selon les matières
  • en faisant des schémas
  • sous forme de flash card
  • sous forme de carte heuristique ou mind map...

Si votre enfant à plutôt une mémoire auditive, il lui faudra un espace où il pourra lire, chanter, réciter ses cours à voix haute, trouver une ritournelle pour retenir une formule de maths ou de physique chimie par exemple… Une autre option est que votre enfant lise sa leçon tout en s’enregistrant sur son smartphone. Il pourra ainsi écouter cette leçon dans les transports, en faisant du sport, sous sa douche, avant de s’endormir… A force d’entendre, il finira bien par retenir ! 

Travailler à deux

Revoir son cours à deux, s'interroger, l'expliquer à son camarade facilite la compréhension et la mémorisation. Et c'est aussi plus motivant et beaucoup plus sympa ! Attention cependant à ce que ces séances de travail ne se transforment pas en après-midi jeux ou papotage... 

Comment vérifier que les contrôles sont bien révisés ?

Si votre enfant est au collège, vous pouvez lui demander qu’il vous récite sa leçon, le par coeur n’étant pas nécessaire sauf pour les définitions, les formules, les propriétés ou encore les dates. S’il est au lycée, pas sûr qu’il se prête encore au jeu de “l’interrogation orale”. Il peut alors se tester avec les QCM des Bons Profs; c’est un moyen rapide et efficace de vérifier que les notions sont comprises et mémorisées. 

S’il n’arrive pas à apprendre sa leçon, qu’il ne vient pas à bout d’un exercice déjà recommencé, qu’il “bloque”, c’est peut être le signe qu’il doit faire une pause dans ses révisions parce qu’il n’arrive plus à se concentrer. Dans ce cas, mieux vaut faire autre chose que de le forcer à terminer coûte que coûte.

Quelle que soit la méthode de travail que vous mettrez en place avec votre enfant, nous lui conseillons de séquencer son travail : une heure de révisions répétée trois jours de suite sur un même chapitre sera bien plus efficace qu’une longue séance de trois heures !

Commentaires